SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Les forces russes ont-elles progressé vers Kiev ?

Alors que la guerre russe contre l’Ukraine entre dans son 21e jour, un haut responsable du département américain de la défense a confirmé que les forces russes « ont peu progressé » vers la capitale ukrainienne, Kiev, jusqu’à présent, ajoutant que les villes de Marioupol, Chernehiv et Kharkiv sont « toujours isolées », selon ce qu’a rapporté la correspondante d’Al-Hurra au Pentagone.

Ce responsable, qui a demandé à ne pas être nommé, a déclaré aux journalistes que Washington « communiquait avec ses alliés pour fournir aux Ukrainiens des systèmes de défense aérienne qu’ils puissent exploiter. »

Il a ajouté que le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, « discutera demain en Slovaquie de la possibilité de fournir à l’Ukraine un système de défense aérienne de l’ère soviétique. »

Aide militaire

Le responsable a révélé que Washington « fournit aux Ukrainiens des renseignements susceptibles de les aider dans leur combat. »

Il a expliqué que les forces russes ont tiré plus de 980 missiles depuis le début de l’invasion, ajoutant : « Nous pensons que les Russes envisagent de faire venir en Ukraine des armes, des équipements et des soldats de différentes régions de Russie, mais nous n’avons pas encore remarqué de mouvements sur le terrain. »

Le Pentagone a déclaré que « les drones que nous fournirons aux Ukrainiens les aideront à nuire aux forces russes. »

Mercredi, les États-Unis ont annoncé une aide militaire américaine sans précédent à l’Ukraine, notamment des drones, pour l’aider à protéger son espace aérien contre l’attaque russe.

Poutine est un criminel de guerre

« Nous avons commencé à aider l’Ukraine avant que la guerre ne commence, et nous avons pris les menaces de Poutine très au sérieux », a déclaré le président Joe Biden, avant de signer un projet de loi autorisant une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars à l’Ukraine.

Dans un entretien avec des journalistes, Biden a qualifié pour la première fois le président russe comme un « criminel de guerre ».

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que Biden « parlait en toute sincérité » après avoir vu à la télévision des images « des actions barbares d’un dictateur brutal qui a envahi un autre pays ».

« Nous ne voyons aucun signe de désescalade ou d’apaisement de la part des forces russes », a ajouté Psaki.