SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Les forces ukrainiennes menacent les voies d’approvisionnement de la Russie vers le Donbass

Les services de renseignement britanniques ont déclaré que les forces ukrainiennes s’approchaient de Kobyansk et menaçaient les voies d’approvisionnement de la Russie vers le Donbass.

Et plus tôt dans la journée de vendredi, l’armée russe a annoncé l’envoi de renforts vers Kharkiv en Ukraine en réponse à une avancée des forces ukrainiennes dans cette zone à la frontière avec la Russie.

Kiev a annoncé jeudi avoir repris ces derniers jours environ 1 000 kilomètres carrés dans cette région du nord-est de l’Ukraine, notamment la ville de Balaklia.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré vendredi que les forces de Kiev avaient repris 30 villes aux forces russes dans le nord-est du pays.

Depuis Bruxelles, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que le déploiement de renforts par Moscou montrait que la Russie payait un « lourd tribut ».

Du côté européen, les 27 ministres des finances de l’UE ont donné leur feu vert vendredi à une nouvelle aide de cinq milliards d’euros à l’Ukraine sous forme de prêt, afin de l’aider à faire face aux répercussions de la guerre.

D’autre part, les enquêteurs de l’ONU ont annoncé vendredi qu’ils avaient documenté plus de 400 arrestations arbitraires et disparitions forcées par les forces russes en Ukraine, et des dizaines de cas similaires par les forces ukrainiennes.

Malgré les gains des forces ukrainiennes, le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Sengopov, a exhorté les habitants qui étaient partis à ne pas revenir en raison d’une crise de l’électricité et du gaz dans les villes reprises aux Russes.

De leur côté, les médias russes ont fait état du déploiement de renforts dans cette direction, et diffusé des vidéos montrant des véhicules blindés, des pièces d’artillerie et des camions circulant en grand nombre sur des routes non précisées. Moscou n’a pas commenté ce déploiement et s’est contenté de mentionner chaque jour les lourdes pertes infligées par l’armée russe aux forces ukrainiennes.

Comme preuve des progrès réalisés par l’Ukraine, les autorités pro-russes des territoires occupés ont annoncé vendredi l’évacuation des habitants vers d’autres zones sous le contrôle de Moscou ou vers la Russie.

Des batailles acharnées

Un haut responsable de l’administration des forces russes, Vitaly Ganchev, a déclaré vendredi à la chaîne Rossiya 24 (Russie 24) que des « batailles féroces » se déroulent autour de la ville de Balaklia, que Kiev a déclaré jeudi avoir reprise.

Kharkiv, capitale de la région qui porte le même nom et deuxième ville d’Ukraine, est située dans le nord-est du pays, à la frontière avec la Russie, et résiste depuis le début de l’invasion le 24 février.

De son côté, l’Agence internationale de l’énergie atomique a signalé une « panne totale » dans la ville ukrainienne d’Energodar, où se trouve la centrale nucléaire de Zaporijjia, une situation qui « affecte la sécurité des opérations. »