SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Les Gardiens de la révolution admettent la corruption de leurs généraux

Les milices iraniennes ont reconnu dimanche soir la validité de l’enregistrement audio divulgué de corruption impliquant des militaires de haut rang.

« L’enregistrement audio divulgué est correct et appartient au général de division Mohammad Ali Jaafari, ancien commandant des Gardiens de la révolution », a déclaré Fars News, la branche médiatique la plus puissante des Gardiens de la révolution iranienne, à propos de ce qui a été divulgué jeudi dernier par les médias de l’opposition iranienne à l’étranger.

« Ce dossier semble avoir été divulgué il y a deux ans et récemment republié plus largement », ont déclaré les sources, notant que « dans une partie de ce fichier audio, le député économique des Gardiens de la révolution iraniens de l’époque a signalé la violation d’un directeur économique ».

Les sources ont ajouté « Si quelqu’un a violé cette affaire, nous continueron jusqu’à la fin, même si ce n’est pas dans notre propre intérêt, il doit être tenu responsable de ne pas contrôler et superviser les fonds gaspillés ».

Les militants et les politiciens affiliés au mouvement réformiste iranien ont continué à critiquer sévèrement l’armée pour sa corruption.

« La corruption dans le fichier audio est un autre exemple de corruption structurelle », a déclaré l’ancien député et dirigeant réformiste Mahmoud Sadeghi dans un tweet.

Sadeghi a déclaré « Renvoyer l’affaire devant un tribunal militaire et considérer les verdicts comme confidentiels, et par conséquent, la divulgation de ses dimensions comme prétexte pour une lutte de pouvoir indique une faiblesse dans la bataille cruciale contre la corruption ».

Le militant réformiste Abbas Abdi a également écrit sarcastiquement : « Je pensais que personne n’irait à la mosquée pendant les prières du fajr, mais il semble que certaines personnes y aillent encore, même si elles ont d’autres choses à faire là-bas. »

La radio iranienne de l’opposition a diffusé un enregistrement audio divulgué d’un discours de hauts commandants du CGRI il y a quatre ans accusant Qalibaf et l’ancien commandant de la Force Al-Qods Qassem Soleimani de corruption.

L’enregistrement de 50 minutes comprend une conversation entre l’ancien commandant en chef des Gardiens de la révolution Mohamed Ali Jaafari et son adjoint aux affaires économiques Sadiq Al-Qadr il y a quatre ans.