SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Les Iraniens sont interdits d’entrée en Afghanistan sans visa de la part des Talibans

Le mouvement taliban afghan a empêché les Iraniens d’entrer en Afghanistan, sauf en obtenant un visa du mouvement, notant qu’il a commencé à délivrer des visas d’entrée au poste-frontière d’Islam Qala entre les deux pays, selon le journal iranien, « Herat Times », lundi.

Le journal cite les talibans qui ont déclaré que « les visas délivrés par les missions diplomatiques afghanes en Iran ne sont pas valables, et que les Iraniens qui demandent un visa pour entrer en Afghanistan doivent l’obtenir auprès des talibans. »

Le poste-frontière d’Islam Qala est sous le contrôle des talibans, qui ont renforcé leur contrôle sur le pays la semaine dernière. Le poste-frontière se trouve à 120 km de la ville afghane de Herat, et est utilisé comme une importante voie de transit entre les deux pays, reliant la province de Herat à la province de Khorasan Razavi, dans le nord-est de l’Iran.

L’ambassade d’Afghanistan à Téhéran a annoncé la reprise de ses activités dimanche dernier, notant que « le consulat afghan dans la ville iranienne de Mashhad, et le consulat à Zahedan, ont également commencé leurs activités. »

L’ambassade a ajouté dans un communiqué que « ses activités ont été reprises avec les consulats de Mashhad et de Zahedan, ce qui n’inclut pas la délivrance de passeports et de visas électroniques, en raison de la séparation du système central. »

L’Iran a trois postes-frontières avec l’Afghanistan, et partage une frontière d’environ 945 kilomètres de long, et Téhéran a une influence politique en Afghanistan, en plus des échanges commerciaux.

Les combattants talibans ont réussi à resserrer le contrôle sur ces postes, avec le début du retrait des forces étrangères et américaines du pays, et le volume des exportations iraniennes vers l’Afghanistan a été estimé à environ « quatre milliards de dollars » l’année dernière, tandis que les exportations de l’Afghanistan vers l’Iran se situaient entre 40 et 50 millions de dollars seulement.

Dans un contexte connexe, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré lors d’une conférence de presse à Téhéran : « L’Iran estime que le mouvement taliban fait partie du tissu afghan et qu’il a un rôle à jouer dans la résolution future de la crise actuelle. »

La semaine dernière, les villes iraniennes habitées par une importante communauté afghane, notamment la province de Qom et la capitale Téhéran, ont été le théâtre de manifestations contre le contrôle de l’Afghanistan par les talibans, tandis que les manifestants ont condamné la présence du soutien de certains pays aux combattants de ce mouvement.

À Qom, les forces de police iraniennes ont dispersé les manifestants afghans, qui scandaient divers slogans, dont « Le mort aux talibans ».

    la source :
  • Erem news