SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Les missiles russes ont échoué à 60% en Ukraine

Pour expliquer la lenteur de l’invasion russe, trois responsables américains ont indiqué que les missiles russes ont échoué jusqu’à 60 % en Ukraine.

Depuis que le président Vladimir Poutine a ordonné l’invasion de l’Ukraine le 24 février, les forces russes n’ont pas réussi à atteindre des objectifs fondamentaux tels que la neutralisation de la force aérienne ukrainienne.

Les responsables américains, qui ont parlé à Reuters sous couvert d’anonymat en raison du caractère sensible de l’information, n’ont pas fourni de preuves à l’appui de cette évaluation et n’ont pas non plus révélé la raison exacte du taux d’échec élevé des missiles russes. L’agence n’a pas pu vérifier ces chiffres de manière indépendante.

Bien que Reuters n’ait pas été en mesure de déterminer le taux d’échec exact des missiles de croisière lancés par voie aérienne, deux experts interrogés par l’agence ont déclaré qu’un taux d’échec de 20 % ou plus serait considéré comme élevé.

Le Kremlin affirme que ce qu’il appelle une « opération militaire spéciale » est prévue et que la Russie atteindra tous ses objectifs. Il présente les États-Unis et tous ceux qui s’opposent à ses affirmations comme un « empire du mensonge » qui a déclenché une guerre médiatique contre la Russie.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, s’est refusé à tout commentaire immédiat et a suggéré à Reuters de contacter le ministère de la Défense, qui n’a pas répondu immédiatement aux appels téléphoniques et à une demande écrite de commentaire.

Ces derniers jours, le ministère russe de la défense a salué le professionnalisme et la technologie des missiles des forces armées, affirmant que « parler d’échec est une propagande trompeuse distribuée par les ennemis de la Russie, les États-Unis en tête ».

Des responsables de la défense américaine ont déclaré aux journalistes cette semaine que le Pentagone estime que la Russie a tiré plus de 1 100 missiles de tous types depuis le début de la guerre.

Les responsables n’ont pas encore précisé combien d’entre eux ont atteint leurs cibles et combien n’y sont pas parvenus.

Citant les renseignements américains, trois responsables américains ont déclaré que les États-Unis ont estimé que le taux d’échec de la Russie varie d’un jour à l’autre, en fonction du type de missile lancé, et peut parfois dépasser 50 %, tandis que deux d’entre eux ont déclaré qu’il a atteint 60 %.

Un responsable a déclaré que les services de renseignement montraient que le taux d’échec des missiles de croisière russes à lanceur aérien se situait entre 20 et 60 %.

Selon le projet de défense antimissile du Centre d’études stratégiques et internationales, la Russie a été vue en train de déployer deux types de missiles de croisière à lanceur aérien en Ukraine, les Kh-555 et Kh-101.

Les défaillances peuvent aller de l’échec du lancement à l’échec de l’explosion du missile au moment de la collision.

Les États-Unis pensent que la Russie a lancé des missiles de croisière air-air depuis son espace aérien au début du mois lorsqu’elle a attaqué une base militaire ukrainienne près de la frontière polonaise.

Un responsable américain a déclaré à Reuters qu’il y avait un taux d’échec particulièrement élevé lors de cette attaque, et le raid a tué 35 personnes, selon les autorités ukrainiennes.

Les attaques de missiles étaient une caractéristique de l’invasion russe, et la Russie a annoncé des frappes contre des cibles militaires, notamment des dépôts d’armes.

L’invasion a tué des milliers de personnes et déplacé un quart de la population ukrainienne, qui compte 44 millions d’habitants.

    la source :
  • Alhurra