SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Les Nations unies annoncent une nouvelle statistique des victimes de la guerre en Ukraine

Les Nations unies ont annoncé un certain nombre de victimes civiles en Ukraine depuis le début des opérations militaires russes, le 24 février.

Le bureau des droits de l’homme des Nations Unies a déclaré mardi qu’il avait vérifié 1 335 victimes civiles en Ukraine, dont 474 morts et 861 blessés, depuis les opérations militaires.

Dans une déclaration, le bureau a indiqué que le bilan n’était pas complet et qu’il attendait des rapports confirmés, expliquant que ce bilan concerne, par exemple, les villes de Volnovakha, Mariupol et Izyum, où des informations font état de centaines de victimes civiles.

Le précédent bilan des victimes civiles, qui a été publié lundi, était de 406.

« Il ne se passe pas un jour sans que l’on signale des dizaines de victimes civiles à la suite de bombardements aveugles et de tirs d’obus sur des zones résidentielles dans les principales villes ukrainiennes », a déclaré aujourd’hui Yevnia Filipenko, ambassadrice de l’Ukraine auprès des Nations unies à Genève, devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies.

Cette déclaration intervient alors que le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, s’attendait, mardi, à ce que le nombre de réfugiés fuyant la guerre en Ukraine dépasse les deux millions dans les 48 heures.

« Je pense que nous allons franchir la barre des deux millions aujourd’hui, ou au maximum demain », a déclaré Grandi aux journalistes à Oslo.

Selon les Nations unies, quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

Plus de 1,7 million de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de la guerre le 24 février, selon les dernières statistiques des Nations unies publiées lundi.

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a recensé 1 735 068 réfugiés sur son site Internet spécialisé à 11h00 GMT.

Ce nombre est supérieur de 200 000 au précédent décompte de dimanche.

Les autorités et les Nations unies s’attendent à un afflux de réfugiés supplémentaires, notamment lorsque des passages humanitaires seront ouverts pour permettre aux civils bloqués dans les grandes villes de partir.