SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Les « Nations unies » choquées par les massacres contre les civils en Birmanie

Aujourd’hui, dimanche, les Nations unies ont condamné les attaques contre les civils en Birmanie, et ont exprimé leur choc après les informations indiquant un massacre contre les civils dans ce pays.

Le secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a annoncé dans un communiqué : « Je condamne ce grave incident et toutes les attaques contre les civils dans tout le pays qui sont interdites par le droit international humanitaire. J’appelle les autorités à lancer immédiatement une enquête complète et transparente sur cet incident », selon l’AFP.

Samedi, plus de 30 corps calcinés, dont des femmes et des enfants, ont été retrouvés dans des véhicules brûlés en Birmanie, selon un observatoire et un groupe de rebelles, qui accusent le conseil militaire de cette attaque.

De son côté, l’organisation non gouvernementale Save the Children a annoncé la perte de deux de ses membres en Birmanie, après que les corps calcinés de plus de 30 personnes ont été retrouvés samedi dans des véhicules brûlés dans l’est du pays, dans une attaque attribuée par un observatoire et des médias aux forces du Conseil militaire.

La Birmanie connaît le chaos depuis le coup d’État de l’armée contre l’autorité civile en février, et la répression lancée par les forces de sécurité contre les manifestants a fait plus de 1 300 morts, selon un groupe d’observation local.

Les forces de défense populaires ont renforcé leurs troupes dans tout le pays pour combattre le conseil militaire, entraînant l’armée dans des affrontements sanglants et des représailles.