SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

Les Nations Unies: La Syrie n’est pas sûre pour le retour des réfugiés

Dix ans après le début du conflit, les enquêteurs des Nations Unies sur les crimes de guerre ont déclaré mardi que la Syrie n’était toujours pas sûre pour le retour des réfugiés.

Ils ont documenté une augmentation de la violence et des violations des droits humains, y compris la détention arbitraire par les forces gouvernementales.

La Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a déclaré que la situation en général devenait plus sombre.

Se référant aux hostilités, dans plusieurs régions du pays déchiré.

En publiant son vingt-quatrième rapport, Paulo Pinheiro, président de la Commission, a déclaré que « Dix ans plus tard, les parties au conflit continuent de commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité et portent atteinte aux droits humains fondamentaux des Syriens.  »

Paulo Pinheiro a ajouté : « La guerre contre les civils syriens se poursuit et il leur est difficile de trouver la sécurité ou un refuge dans ce pays déchiré par la guerre.  »

Le conflit syrien, qui dure depuis 2011, a poussé plus de la moitié de la population syrienne à émigrer ou à émigrer.

Parmi eux, plus de 5,5 millions ont cherché refuge à l’étranger, principalement dans les pays voisins, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.