SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Les négociations de Vienne ne reprendront pas dans les prochaines semaines et Téhéran demande des solutions !

Il ne semble y avoir aucun signe de reprise « prochaine » des négociations nucléaires à Vienne, après la visite du coordinateur européen Enrique Mora hier à Téhéran et sa rencontre avec le ministre adjoint iranien des Affaires étrangères pour les affaires politiques, Ali Bagheri, qui devrait superviser l’équipe de négociation à son retour à la table des négociations dans la capitale autrichienne, si elle a lieu.

Bien que le coordinateur de l’UE pour les pourparlers de Vienne ait souligné l’importance de sa visite, en particulier à un moment sensible, des sources américaines ont déclaré qu’elles ne s’attendaient pas à ce que la visite conduise à des résultats tangibles concernant la reprise des négociations nucléaires, a rapporté vendredi le correspondant du Wall Street Journal à Bruxelles, peut-être comme en témoignent les faits et déclarations ultérieurs.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que la discussion avec Mora était « positive » sur les négociations visant à relancer l’accord nucléaire iranien, mais a en même temps confirmé que la conversation serait terminée dans les deux prochaines semaines à Bruxelles, ce qui signifie qu’elle ne retournerait pas à Vienne dans un proche avenir.

Il a également noté dans un communiqué que Mora a fait part de « la volonté de l’UE de coopérer avec l’Iran et d’autres parties pour poursuivre les discussions afin de parvenir à une conclusion acceptable pour toutes les parties ». Elle a déclaré que les deux parties avaient convenu de « poursuivre les discussions dans les prochains jours à Bruxelles ».

Pour sa part, la Russie a continué d’exhorter à la reprise des pourparlers, soulignant qu’il n’y avait pas d’autre moyen, le ton américain s’étendant récemment et Washington agitant « d’autres options » si Téhéran ne revenait pas rapidement à la table.

Amir Abdallahian aurait déclaré que les pourparlers avec Mora étaient « positifs » et que les deux parties voulaient continuer à « trouver des solutions pragmatiques aux problèmes actuels » liés aux pourparlers de Vienne. Il a noté que la réunion de Bruxelles se tiendrait « dans les deux prochaines semaines ».

Le ministre iranien, cependant, n’a pas précisé ce que signifiaient des solutions pragmatiques, notant que son pays avait précédemment exigé la levée de toutes les sanctions américaines qui lui étaient imposées, ainsi que la libération de certains actifs iraniens à l’étranger en signe de bonne volonté.

Mora a déclaré mercredi soir qu’il insisterait à Téhéran sur le « besoin urgent de reprendre les négociations », affirmant que sa visite était « opportune ».

    la source :
  • alarabiya