SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Les pays européens convoquent les ambassadeurs d’Iran pour condamner la poursuite des exécutions

La Belgique, les Pays-Bas et le Danemark ont ​​annoncé, lundi, convoquer les ambassadeurs de Téhéran en réponse à l’exécution de deux hommes en Iran en lien avec les manifestations déclenchées par la mort de la jeune femme, Mahsa Amini, mi-septembre, à un moment où l’Union européenne travaille sur un nouveau paquet de sanctions.

Cela survient alors que les protestations continuent de condamner la répression du régime iranien dans le pays et à l’étranger.

Cela survient alors que des militants des droits de l’homme en Iran ont exprimé leur inquiétude quant à l’éventuelle exécution de la peine de mort contre deux manifestants emprisonnés, Mohammad Qabadlu et Mohammad Borogani, aujourd’hui, lundi.

La ministre belge des Affaires étrangères Hadja Lahbib a écrit sur Twitter: « Comme d’autres pays européens, nous convoquerons l’ambassadeur d’Iran » a-t-elle déclaré, se disant « dévastée » par les exécutions. « De nouvelles sanctions sont envisagées par l’Union européenne », a-t-elle ajouté, sans plus de détails.

De son côté, le Danemark a convoqué lundi l’ambassadeur d’Iran pour exprimer son « indignation » après l’exécution de deux hommes en Iran en lien avec les manifestations déclenchées par la mort d’Amini, selon ce qu’a annoncé dimanche le ministre danois des Affaires étrangères.

« Nous convoquons l’ambassadeur iranien à une réunion au ministère des Affaires étrangères pour envoyer le signal le plus fort possible que les abus commis contre son peuple « , a déclaré le ministre Lars Lokke Rasmussen à l’agence de presse locale Ritzau.

Le ministère a indiqué à l’AFP que la réunion aurait lieu lundi.

Lokke Rasmussen a poursuivi: « La situation est très dangereuse en Iran. Cela évoque différents sentiments, dont un grand respect pour certaines personnes qui font preuve d’un héroïsme remarquable en s’opposant à un régime brutal. »

De sa part, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Wopke Hoekstra, a écrit sur Twitter: « Je vais convoquer l’ambassadeur d’Iran pour souligner notre grave préoccupation, et j’appelle les États membres de l’Union européenne à faire de même ».

Il a ajouté qu' »un quatrième paquet de sanctions contre l’Iran est en cours de préparation avant la convocation du Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne », prévu le 23 janvier, soulignant « la nécessité d’une réponse plus forte de l’Union européenne ».