SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Les pourparlers entre l’AIEA et l’Iran sont à un moment « très difficile »

Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, a annoncé que les pourparlers avec l’Iran visant à mettre fin à une crise prolongée concernant l’explication de l’origine des particules d’uranium traitées trouvées sur un site apparemment ancien mais non divulgué, traversent une « conjoncture très difficile ». ”

Grossi devrait présenter son rapport sur la question au conseil des gouverneurs de l’agence avant une réunion trimestrielle à partir du 6 juin.

Grossi a déclaré lors d’une table ronde au Forum économique mondial de Davos qu’il espérait que le temps entre aujourd’hui et le moment de la soumission du rapport serait bien utilisé.

Des informations antérieures indiquaient que l’Iran travaillait au développement de centrifugeuses dans de nouveaux sites souterrains en construction près de l’installation nucléaire de Natanz.

Les centrifugeuses sont utilisées pour purifier l’uranium pour des projets civils ou pour fabriquer du combustible pour bombe nucléaire à des niveaux de purification plus élevés. Et les grands pays, qui tentent de relancer l’accord nucléaire avec Téhéran, observent les progrès de l’Iran dans ce domaine, qui nie avoir des objectifs militaires de purification de l’uranium.

En avril dernier, l’Iran a confirmé le transfert d’une installation de fabrication de centrifugeuses vers son site nucléaire souterrain de Natanz, selon ce qui a été rapporté par l’agence de presse officielle iranienne « IRNA », quelques jours après que l’Agence internationale de l’énergie atomique a annoncé l’installation de caméras pour surveiller la nouvelle usine à la demande Téhéran.

L’agence de presse a cité un porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Behrouz Kamalvandi, disant que les autorités avaient déplacé l’opération vers un endroit plus sûr.

Dans le même contexte, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, « Rafael Grossi », a annoncé le 28 avril dernier que le nouvel atelier iranien de Natanz pour la fabrication de pièces de centrifugeuses nécessaires à l’enrichissement de l’uranium a été installé dans l’un des halls de l’usine souterraine d’enrichissement du combustible.

    la source :
  • Reuters