SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Les prix du pétrole chutent après trois jours de hausse

Les prix du pétrole ont chuté mercredi après avoir augmenté pendant trois séances consécutives, influencés par les inquiétudes concernant l’économie mondiale alors que les restrictions de l’offre s’estompaient.

Les contrats à terme sur le brut Brent de référence ont reculé de 0,98 $, ou 0,8 %, à 117 $ le baril.

Les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate (WTI) ont reculé de 0,62 $, ou 0,6 %, à 111,14 $ le baril.

Le brut de référence a augmenté de plus de deux pour cent mardi en raison des craintes de pénuries d’approvisionnement en raison des sanctions occidentales contre la Russie, qui l’ont emporté sur les craintes d’un ralentissement de la croissance en raison d’une possible récession économique.

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont considérés comme les seuls membres de l’OPEP disposant d’une capacité de production excédentaire pour compenser les pénuries d’approvisionnement de la Russie.

Mais les remarques du ministre de l’Énergie des Émirats arabes unis, Suhail Al Mazroui, et du président Français, Emmanuel Macron, cette semaine, ont montré peu de chances d’augmenter la production des deux pays.

Les analystes ont également averti que les troubles politiques en Équateur et en Libye pourraient accroître les craintes d’une pénurie d’approvisionnement.

De nouveaux changements dans le commerce du pétrole russe pourraient émerger après que les dirigeants du G7 ont convenu mardi d’envisager un plafonnement des prix du pétrole russe, permettant à davantage d’approvisionnements d’atteindre le marché sans augmenter les revenus de Moscou.

Un sondage Reuters a montré que les stocks de brut aux États-Unis devraient diminuer au cours des deux dernières semaines.