SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 July 2022, Tuesday |

Les réfugiés d’Afrique de l’Est doivent faire face à des réductions de 50 % de leur ration alimentaire

La guerre russo-ukrainienne affecte le monde entier, notamment en termes de sécurité alimentaire. La pénurie d’approvisionnement en céréales et en huiles menace des millions de personnes dans le monde.

Dans ce contexte, le Programme alimentaire mondial a confirmé que les réfugiés d’Afrique de l’Est recevront moins de rations alimentaires en raison de la poursuite de la crise russo-ukrainienne.

Le Programme alimentaire mondial a indiqué que les trois quarts des réfugiés d’Afrique de l’Est seront confrontés à une réduction de 50 % de la nourriture.

Plus tôt, le président français Emmanuel Macron a exprimé son pessimisme quant à la reprise des exportations de céréales, révélant qu’il ne voyait pas beaucoup de possibilités de parvenir à un accord avec la Russie à l’heure actuelle pour retirer les céréales du port ukrainien d’Odessa.

En revanche, Macron a indiqué qu’il y a des pourparlers pour renouveler les lignes ferroviaires reliant Odessa au Danube en Roumanie comme alternative.

« Il faut parler à la Russie de sécurité alimentaire et les discussions peuvent se traduire par un contact direct avec le secrétaire général de l’ONU pour faire sortir les céréales d’Odessa », a déclaré Macron à la télévision BFM en rentrant d’Ukraine.

« Mais je ne crois pas beaucoup à cette voie, parce que j’avais déjà eu des discussions il y a quelques semaines avec le président (Vladimir) Poutine, mais il n’a pas voulu accepter une solution de l’ONU sur cette question », a-t-il ajouté.