SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Les responsables de l’ONU et de la Russie se réunissent pour discuter de l’accord sur les céréales

La porte-parole des Nations unies, Alessandra Vellucci, a annoncé que des pourparlers entre une délégation russe et des hauts fonctionnaires de l’organisation internationale ont lieu à Genève, afin de répondre aux plaintes de Moscou concernant l’initiative d’exportation de céréales par la mer Noire.

Ces négociations ont lieu huit jours seulement avant le renouvellement prévu de l’accord négocié par les Nations unies et la Turquie en juillet. Cet accord a permis d’éviter une crise alimentaire mondiale en autorisant l’exportation de denrées alimentaires et d’engrais à partir de quelques ports ukrainiens sur la mer Noire.

Moscou a indiqué sa volonté de se retirer de l’accord, qui pourrait expirer le 19 novembre, à moins que des progrès soient réalisés pour répondre à ses préoccupations. La Russie a suspendu sa participation à l’accord fin octobre, mais y est revenue quatre jours plus tard.

Moscou a déclaré que son arrêt était une réponse à une attaque de drone contre sa flotte en Crimée, dont elle a accusé l’Ukraine d’être à l’origine. Kiev n’a pas revendiqué l’attaque et nie avoir utilisé le corridor de sécurité du programme céréalier à des fins militaires.

Dans ce contexte, Vellucci a indiqué que Martin Griffiths, le coordinateur de l’aide de l’ONU qui préside les discussions sur les exportations ukrainiennes, et Rebecca Greenspan, la plus haute responsable du commerce mondial, rencontrent le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Vershinin, au bureau de l’organisation à Genève.

« Nous espérons que ces discussions permettront de consolider les progrès réalisés pour faciliter les exportations sans entrave de denrées alimentaires et d’engrais de la Fédération de Russie vers les marchés mondiaux », a-t-elle déclaré lors d’un point de presse.

Vellucci n’a pas précisé si une extension de l’accord était à l’ordre du jour.

Les responsables de l’ONU impliqués dans les pourparlers n’ont pas parlé aux journalistes en marge des discussions. Un responsable russe a déclaré que les discussions se poursuivraient dans la soirée.

Dans ce qui pourrait être un bon signe, le gouvernement néerlandais a déclaré qu’il libérerait, à la demande des Nations unies, une cargaison d’engrais russe de 20 000 tonnes bloquée dans le port de Rotterdam en raison des sanctions.

    la source :
  • Reuters