SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Les Russes et les Ukrainiens se mobilisent pour la « grande bataille » à l’Est

Près de 51 jours après le début de la guerre en Ukraine, l’armée russe n’a pas réussi à contrôler le nord de l’Ukraine, avec son terrain difficile et ses villes inaccessibles. Le président Vladimir Poutine s’est concentré sur les régions du Donbass, à l’est.

On sait que le Donbass, avec ses vastes champs au lieu des rues étroites des villes du nord, possède des fermes ouvertes qui n’ont rien à voir avec les immeubles d’habitation entourant la capitale, que les Ukrainiens connaissent bien et que les soldats russes ne connaissent pas.

Avec le changement de plan de Poutine, « il semble que la guerre soit sur le point de prendre un tournant difficile dans le sud-est largement ouvert », comme le dit un rapport du New York Times.

Une logique différente

Par ce changement, la Russie cherche à imposer une logique différente dans la nature des combats, les armes utilisées et les stratégies qui pourraient lui apporter la victoire.

Les analystes militaires estiment que la guerre au sens large, qui a commencé par une tentative ratée de s’emparer de la capitale, Kiev, se déplace maintenant vers la région orientale du Donbass.

L’ancien commandant de l’armée américaine, Ben Hodges, a déclaré au journal : « L’absence de barrières naturelles, permettant aux armées en conflit de se contourner et de s’assiéger mutuellement, et de lancer un violent barrage d’artillerie à distance, pour gagner plus d’espace, puis d’avancer et de conquérir les positions de l’ennemi ».

« Ce dont nous parlons, c’est d’une bataille très conventionnelle et sanglante, dans laquelle les forces russes attaqueront des positions ukrainiennes fixes », explique Hodges.

La prise de l’ensemble du territoire du Donbass, dont une partie est contrôlée par les séparatistes pro-russes depuis 2014, est le premier objectif de l’armée russe depuis la fin du mois de mars dernier.

Les conditions météorologiques en faveur des Ukrainiens ?

Et récemment, le président français Emmanuel Macron a déclaré dans ses estimations, que Poutine va concentrer ses attaques sur la région du Donbass pour obtenir la victoire qu’il souhaite, avant le 9 mai, qui marque l’anniversaire de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945.

Mais un haut responsable du Pentagone, a révélé jeudi, que le temps pluvieux dans la région du Donbass pourrait profiter aux forces ukrainiennes.

Il pleut abondamment depuis des jours sur le Donbass, et devrait continuer ainsi dans les prochains jours, en plus de la hausse des températures.

« La terre plus molle dans le Donbass rendra difficile pour eux de faire quoi que ce soit loin des autoroutes pavées », a déclaré le fonctionnaire, qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat, cité par l’agence de presse française « AFP ».

Le Donbass, une région qui s’étend sur des centaines de kilomètres, est bordé au nord et à l’est par la Russie sous la forme d’un arc, et la plupart de ses habitants parlent russe.

Avant l’invasion russe de février, l’Ukraine y combattait des séparatistes soutenus par la Russie depuis 2014, lorsque Moscou a provoqué une rébellion et envoyé des troupes pour la soutenir.

Cette guerre avait atteint une impasse, les Russes et les Ukrainiens contrôlant un côté du territoire et aucun ne gagnant beaucoup de l’espace de l’autre.

Par conséquent, selon les analystes, la capture de plus grandes zones nécessitera probablement un combat long et sanglant pour la victoire de l’un ou l’autre.