SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 June 2022, Wednesday |

Les salaires…Une nouvelle crise ravage l’armée russe en Ukraine

Newsweek a mis en évidence des rapports alléguant plusieurs crises parmi les combatstants militaires russes en Ukraine.

Le magazine a rapporté que les soldats russes refusaient de se battre en raison de la baisse de leurs salaires.

« Certains soldats de la garde russe qui ont combattu en Ukraine refusent de revenir et de se battre en raison de leurs bas salaires », a déclaré le magazine, citant un rapport publié par un média russe.

Selon une source proche des forces fédérales de la Garde nationale russe, de nombreux soldats ont exprimé leur mécontentement face au montant qu’ils ont reçu pendant leur séjour en Ukraine de février à avril, et ont utilisé cela comme prétexte pour refuser de se battre.

« L’une des raisons de la baisse de leurs salaires est le taux de change élevé du rouble russe », a déclaré la source dans le reportage.

Le rapport a conclu que si le dollar en Russie le 10 mars était de 120 roubles, il était de 56 roubles le 26 mai, ce qui explique pourquoi les paiements militaires avaient changé.

La baisse des salaires des soldats n’a guère contribué à résoudre le problème actuel du « moral bas et des mauvais traitements au sein de l’armée russe ».

En outre, les soldats sous contrat sont menacés d’accusations criminelles s’ils tentent de démissionner.

« Les forces russes font face à des pertes importantes venant de leurs rangs. Les officiers refuseraient de suivre les ordres, et certaines forces auraient vandalisé leurs propres véhicules pour éviter d’aller sur les lignes de front. »

Dans une autre crise, l’état-major général des forces armées ukrainiennes a affirmé dans un post Facebook Lundi que les soldats russes étaient « prêts à tuer des généraux qui tentent de les forcer à attaquer », citant des appels russes interceptés.

Selon Newsweek, « les appels interceptés provenaient des services de renseignement ukrainiens et n’ont pas été vérifiés de manière indépendante ».

La publication ukrainienne affirme que les forces russes ont failli tirer sur le général Valery Solodchuk et ses gardes, qui sont venus dans la région de Donetsk pour encourager les forces à poursuivre l’offensive dans la confrontation.

Selon la publication, les soldats ont refusé d’obéir à l’ordre et « étaient prêts à faire exploser les grands invités, alors le général russe a honteusement fui le front en secouant la queue ».