SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Les services de renseignement ukrainiens révèlent un renforcement militaire en provenance du Bélarus

Mardi, l’Ukraine a révélé la présence d’au moins 300 chars du Bélarus près de la frontière avec l’Ukraine.

Selon les services de renseignement militaire ukrainiens, la Russie prépare une provocation délibérée pour justifier l’entrée des forces biélorusses dans le conflit qui fait rage depuis près d’une semaine avec la Russie.

Cette déclaration intervient alors que le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, un allié de Moscou, a nié qu’aucune des unités militaires n’ait quitté sa base, notant dans le même temps qu’il pourrait mobiliser ces forces en deux ou trois jours en cas de danger, comme le cite l’agence de presse d’État Belta.

Aujourd’hui, la Russie a averti les habitants de Kiev de ne pas fuir leurs maisons et a fait pleuvoir des missiles sur Kharkiv, tandis que les dirigeants russes, qui n’ont pas réussi à obtenir une victoire rapide, ont changé de tactique pour intensifier les bombardements sur les villes ukrainiennes.

Mardi, des sources ukrainiennes ont confirmé que les forces russes ont bombardé un bâtiment servant de tour de transmission de télévision dans la capitale, Kiev.

Et les services d’urgence ukrainiens ont annoncé que 5 personnes ont été tuées dans le bombardement russe de la tour de télévision à Kiev.

L’opération militaire en Ukraine se poursuit, tandis que les pays occidentaux imposent des sanctions sévères à Moscou pour le pousser à mettre fin à la guerre, et que des négociations directes ont lieu entre les deux parties au conflit sans grands espoirs de résultats rapides.

Les observateurs estiment que Kiev est une cible majeure de l’opération russe visant à faire tomber le régime qui est ouvert à l’Occident et cherche à rejoindre l’Union européenne et l’OTAN.

Le gouvernement ukrainien accuse la Russie de viser des sites civils, ce que Moscou dément.