SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Les talibans annoncent la formation du gouvernement en Afghanistan

Les talibans ont annoncé mardi la formation d’un gouvernement intérimaire qui dirigera le pays après que le groupe aura pris le contrôle total du pays, à la suite du retrait américain.

Le gouvernement, dirigé par le respecté Haj Mulla Hassan, Abdul Ghani Baradar, sera vice-Premier ministre et comprendra également Mohammed Yaacoub Mujahid en tant que ministre de la Défense par intérim, Assaduddin Haqqani en tant que ministre de l’Intérieur, Amir Khan Muttaqi en tant que ministre des Affaires étrangères et Abbas Stakinzai en tant que ministre des Affaires étrangères par intérim.

Le groupe a également annoncé la nomination d’Abdul Haq Confident au poste de chef du renseignement en Afghanistan.

Les talibans ont ajouté qu’un certain nombre de ministères restaient vacants, notant qu’ils « menaient des consultations pour trouver les bonnes personnes ».

Lorsqu’on lui a demandé si ce gouvernement incluait différents segments de la société afghane et différentes tribus, le porte-parole des talibans a souligné que ce gouvernement était « pour les affaires », ajoutant: « Le gouvernement intérimaire fait face à la situation actuelle, puis nous aurons des discussions et des pourparlers avec différentes factions et tribus ».

« Nous nous concentrerons sur la mise en place de ce gouvernement sur tout le spectre plus tard, mais maintenant ce n’est que pour les affaires », a déclaré Mujahid.

Commentant les informations selon lesquelles les talibans avaient réprimé des manifestations pacifiques, le porte-parole a déclaré que « le moment n’est pas venu de protester ».

« Nous demandons à ceux qui veulent organiser des manifestations de nous contacter avant de les organiser afin que nous puissions être en charge de la sécurité, et ils devraient nous informer de leur protestation. » « Nous devons nous assurer qu’un certain nombre de choses, comme le lieu de protestation, sont disponibles jusqu’à ce qu’elles soient autorisées. »

« Ce sont des gens qui ont mené des opérations provocatrices qui ont incité à l’agitation et au chaos dans certaines villes, et c’est un problème pour les gens et cela inquiète. Nous appelons notre peuple à ne pas participer aux protestations et aux manifestations avant la formation du gouvernement. Nous allons promulguer une loi à cet égard. » Il a également accusé certaines personnes « venues de l’extérieur du pays » de « créer le chaos à Kaboul ».

En ce qui concerne la province du Panjshir, qui a connu une résistance armée aux talibans, Mujahid a expliqué que la province est « sous le contrôle total des talibans». Il a noté que le mouvement « ne discriminera pas les tribus afghanes ».

Sur la nature de la relation que les talibans rechercheront avec la communauté internationale, en particulier les États-Unis, il a déclaré que le groupe « recherchait de bonnes relations avec les États-Unis et les pays voisins ».