SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Les talibans nient la mort du chef de leur bureau politique, le mollah Abdul Ghani Baradar

Aujourd’hui, lundi, les talibans ont démenti les informations selon lesquelles le chef du bureau politique du mouvement, le mollah Abdul Ghani Baradar, aurait été blessé ou tué.

Le porte-parole officiel du mouvement, Muhammad Naeem, a publié sur sa page personnelle sur Twitter un clip dans lequel il dément les informations selon lesquelles le chef par intérim du bureau politique des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar, aurait été tué.

Naeem a écrit sur Twitter : « Des rumeurs se sont répandues dans un certain nombre de médias selon lesquelles quelque chose est arrivé au respecté mollah Baradar, ce qui n’est pas vrai. Tout cela n’est que de la propagande sans fondement pour l’ennemi ».

Les talibans ont pris le contrôle de la majeure partie du territoire afghan avec le début du retrait des forces étrangères du pays ; leurs militants ont pris le contrôle de tous les postes frontières et, le 15 août, ils se sont emparés de la capitale, Kaboul, et leurs combattants ont pénétré dans le palais présidentiel après le départ du président Ashraf Ghani pour les Émirats arabes unis.

Le mollah Baradar avait signé à Doha un accord avec les États-Unis qui a conduit au retrait américain, ce qui a ouvert la voie au contrôle du pays par les talibans. Le mouvement a promis un gouvernement inclusif pour l’Afghanistan, malgré le scepticisme de beaucoup.

Bien que le mollah Abdul Ghani Baradar soit le deuxième homme des talibans après leur chef, le mollah Hibatullah Akhundzada, le journal britannique The Economist l’a décrit comme le chef « réel » du mouvement, notant qu’il devrait être nommé à la tête de l’Émirat islamique d’Afghanistan.