SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Les terminaux de l’aéroport de Damas destinés aux Gardiens de la Révolution et au Hezbollah ont été complètement détruits

Après le violent bombardement aérien des dépôts d’armes du Hezbollah et des gardiens de la révolution iraniens à l’aéroport international de Damas, les ateliers de maintenance ont été engagés dans un travail continu depuis hier matin pour réparer et entretenir les dégâts laissés par le bombardement israélien de l’aéroport, dans un tenter de remettre l’aéroport en service dès que possible.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a révélé que la piste nord de l’aéroport, les feux de navigation, la tour de communication, les anciens halls, 3 hangars et les entrepôts sont en cours d’entretien après avoir été ciblés et endommagés par les frappes israéliennes.

Comme les « anciens halls de l’aéroport » en ont détruit de grandes parties, qui servaient auparavant à ceux qui sortaient pour effectuer le pèlerinage dans le Royaume d’Arabie saoudite, avant que ces halls ne soient utilisés pour recevoir des personnalités secrètes des chefs militaires iraniens et libanais  » Hezbollah. » Il y a aussi des sections à l’intérieur des « halls ». Les anciennes « armes iraniennes sont temporairement stockées à l’intérieur, avant d’être transférées au quartier général iranien dans les zones au sud de la capitale, Damas.

Au milieu de ce qui précède, une délégation de «l’armée de l’air et du renseignement aérien» du régime s’est rendue à l’aéroport international de Damas samedi matin et a visité les sites endommagés.

De son côté, le ministère syrien des Transports a confirmé dans un communiqué que « l’agression israélienne qui a visé les infrastructures de l’aéroport international de Damas a provoqué la mise hors service de l’atterrissage des aérodromes ».

Dans un communiqué publié par l’agence de presse syrienne (SANA), le ministère a déclaré que « les aérodromes ont été endommagés à plus d’un endroit, et de manière significative avec l’éclairage de navigation, en plus des dommages matériels au deuxième terminal de l’aéroport comme à la suite de l’agression, et à la suite de ces dommages, les vols à l’arrivée et au départ ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Le ministère a indiqué que « ses cadres de l’aviation civile et les compagnies nationales compétentes travaillent pour éliminer les effets de l’agression et réparer les grands dommages causés à l’aéroport, et une fois qu’il sera réparé et pour assurer sa sûreté et sa sécurité, l’aéroport sera être redémarré et opérationnel, en coordination avec les transporteurs aériens. »

L’annonce du ministère a été précédée d’une confirmation syrienne que les défenses aériennes avaient répondu aux frappes de missiles israéliens ciblant certains points au sud de Damas.