SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Les travailleurs d’une raffinerie de pétrole à Téhéran entament une grève

Les travailleurs d’une raffinerie de pétrole à Téhéran ont entamé une grève aujourd’hui (mercredi 26 octobre 2022), 40 jours après la mort de Mahsa Amini pendant sa détention par la police, selon une vidéo publiée par le compte Twitter largement suivi (1500 Tasvir).

Dans un contexte connexe, l’Organisation iranienne des droits de l’homme a déclaré que les forces de sécurité iraniennes se sont déployées dans les rues par crainte de manifestations, après 40 jours du meurtre de la jeune femme, Mahsa Amini, en particulier après les appels à la grève et aux manifestations de masse lancés par les militants.

On s’attend à ce que les manifestations ne se limitent pas à la ville de Saqez, et qu’elles s’étendent aux différentes villes iraniennes où les protestations se sont étendues depuis le meurtre d’Amini.

Mardi, les étudiants ont manifesté dans les universités à travers l’Iran, malgré la répression dont ils font l’objet. Des étudiants de l’université Shahid Chamran à Ahvas (sud-ouest) ont scandé : « Un étudiant peut mourir, mais il n’acceptera pas l’humiliation ».

Les jeunes femmes et les étudiantes sont au premier plan des protestations qui ont suivi la mort d’Amini le mois dernier, après son arrestation pour avoir prétendument violé le code vestimentaire strict de l’Iran.

Amini, 22 ans, Iranienne d’origine kurde, est morte le 16 septembre, trois jours après avoir été arrêtée par la police des mœurs lors d’une visite à Téhéran avec son jeune frère.

    la source :
  • Reuters