SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Les vaccins Corona occupent Raissi plus que le retour aux négociations nucléaires

Selon le journal britannique « Financial Times », le président iranien Ebrahim Raissi place la question de l’importation de vaccins anti-Corona sur la liste des priorités, plus que sa volonté de poursuivre les négociations de l’accord nucléaire.

Le journal a déclaré que l’Iran a connu une explosion des importations de vaccins depuis l’investiture de Raissi, un homme à la ligne dure, après que leur importation ait été interdite sous l’ère de son prédécesseur, Hassan Rouhani.

Et le journal a considèré que « Raissi et son groupe veulent prouver qu’ils sont capables de diriger la République islamique plus efficacement que son prédécesseur, les partisans de la ligne dure contrôlant désormais tous les centres du pouvoir iranien. »

Le journal a souligné que « les tensions permanentes entre les partisans de la ligne dure et les réformistes ont rendu difficile la prise de décisions par Rouhani, notamment en ce qui concerne l’importation de vaccins en grandes quantités. Les partisans de la ligne dure avaient prévenu que l’acceptation des vaccins occidentaux ferait des Iraniens des rats de laboratoire, le Guide suprême Ali Khamenei ayant lui-même interdit l’importation de tous les vaccins occidentaux. »

Rouhani s’est concentré sur la relance de l’accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales, en vertu duquel l’Iran a réduit sa production nucléaire en échange de la levée des sanctions internationales, tandis que Raissi a jusqu’à présent refusé de montrer de l’intérêt pour les négociations nucléaires à Vienne, qui ont été suspendues depuis les élections iraniennes en Juin, se concentrant plutôt sur les vaccins, selon le journal.

Le Financial Times cite Hossein Kermanpour, directeur médical du service des urgences de l’hôpital Sina dédié aux patients atteints du virus Corona, qui affirme que « nous n’aurions certainement pas connu cette situation dangereuse si le précédent régime politique avait été uni. » « Maintenant, la vaccination peut s’avérer être le meilleur moyen pour Raisi de gagner en popularité et de faire revenir les affaires à la normale », a-t-il ajouté.