SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

L’Éthiopie attaque l’Égypte et le Soudan pour avoir eu recours au Conseil de sécurité

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères éthiopien,Demeke Mekonnen, a lancé une attaque contre l’Égypte et le Soudan pour avoir recouru au Conseil de sécurité de l’ONU, et il a déclaré que le barrage de la Renaissance représente les aspirations communes de tous les pays riverains à faire un usage juste et raisonnable des ressources en eau sans nuire de manière significative aux pays en aval.

Cela s’est produit lors d’une rencontre,avec les ambassadeurs et diplomates des pays des rives du Nil en Éthiopie,pour les informer des derniers développements dans les négociations du barrage Renaissance.

Selon une déclaration du ministère éthiopien des Affaires étrangères, le ministre éthiopien des Affaires étrangères a attaqué le recours de l’Égypte et du Soudan au Conseil de sécurité, déclarant: « Les récentes tentatives du Soudan et de l’Égypte de soulever la question du barrage de la Renaissance devant le Conseil de paix et de sécurité des Nations Unies en mobilisant la Ligue des États arabes,internationaliseront inutilement cette question. »

Il a ajouté que cela laisse un dangereux précédent et éloigne le processus de négociation de la position de l’Union africaine, qui contrevient au principe de résoudre les problèmes africains par le biais de mécanismes dirigés par les Africains.

Il a souligné que « le barrage de la Renaissance pour l’Éthiopie est un projet de développement qui ne relève pas du mandat du Conseil de sécurité », appelant le Conseil à respecter les négociations et le processus tripartite en cours mené par l’Union africaine.

Mekonnen a également appelé les États riverains à former un front commun pour s’opposer à l’approche en aval, qui sape le rôle de l’Union africaine.