SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

L’Éthiopie envoie un message à l’Égypte et au Soudan concernant le barrage de la Renaissance

Aujourd’hui, lundi, l’Éthiopie a envoyé un message à l’Égypte et au Soudan, après l’achèvement du deuxième remplissage du « barrage de la Renaissance ».

Le ministre éthiopien de l’Eau et de l’Irrigation, Seleshi Bekele, a déclaré : « Nous assurons aux pays en aval qu’aucun mal ne leur sera fait, et que le flux d’eau vers les pays en aval continuera régulièrement à passer par les deux trous du barrage de la Renaissance pour faire passer l’eau. »

Le responsable éthiopien a confirmé que « le processus du deuxième remplissage du barrage de la Renaissance a été achevé avec succès. » Il a expliqué : « Cette réalisation représente le succès de l’Éthiopie et sa capacité à produire de l’électricité grâce à deux turbines. »

Le ministre éthiopien de l’eau et de l’irrigation a souligné que « pour atteindre ce stade, des efforts ont été faits par tout le monde. Dans la prochaine étape, nous nous efforcerons de produire de l’énergie à partir du barrage de la Renaissance grâce aux deux turbines présentes dans le barrage. »

La Société de radiodiffusion éthiopienne a déclaré aujourd’hui que la deuxième phase de remplissage du barrage de la Renaissance que l’Éthiopie est en train de construire sur le Nil Bleu sera achevée dans quelques minutes.

Ce barrage de 4 milliards de dollars suscite des inquiétudes quant aux pénuries d’eau et à la sécurité de l’eau en Égypte et au Soudan, qui dépendent des eaux du Nil.

Il convient de noter que l’Éthiopie a officiellement notifié à l’Égypte, le 5 juin, le début de la deuxième phase de remplissage du barrage de la Renaissance, tandis que l’Égypte a répondu que cette démarche constituait une violation explicite et grave de l’accord de principe, ainsi que des lois et normes internationales.

Dimanche, des militants et des citoyens éthiopiens ont fait circuler un clip vidéo montrant des travailleurs éthiopiens célébrant sur le site du barrage de la Renaissance. Et l’un des militants a déclaré dans un tweet sur Twitter :  » Des informations sur les célébrations sur le site du barrage de la Renaissance par les ingénieurs travaillant sur le site, alors que la fin du remplissage approche.  »

Il convient de noter que l’Éthiopie a construit le barrage de la Renaissance en 2011, dans le but de produire de l’électricité. Malgré la signature d’une déclaration de principes, qui stipule l’engagement des trois pays à trouver un accord sur le remplissage et l’exploitation du barrage, par le biais du dialogue, les négociations n’ont pas permis de parvenir à un accord.