SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

L’Éthiopie expulse sept hauts fonctionnaires des Nations unies

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé que l’Éthiopie avait expulsé sept hauts fonctionnaires des Nations unies pour « ingérence dans les affaires intérieures du pays ».

Le ministère a ajouté dans un communiqué que les sept fonctionnaires, dont des membres du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires, ont 72 heures pour quitter le pays.

Dans un contexte connexe, le vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères éthiopien, Demke Mekonnen, a exprimé le rejet total par Addis-Abeba de toute tentative d’ingérence dans les affaires intérieures de l’Éthiopie.

M. Mekonnen a déclaré, dans un discours prononcé à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, que l’Éthiopie est soumise à des « pressions inutiles » visant à tester la force de sa souveraineté, soulignant qu’Addis-Abeba continue néanmoins de renforcer sa souveraineté, son indépendance politique et son intégrité territoriale.

Le ministre a suggéré que les critiques internationales à l’encontre du gouvernement éthiopien concernant le conflit dans la région du Tigré sont le résultat d’une « campagne de propagande déviante » lancée par le rebelle « Front de libération du peuple du Tigré ». Et il a prévenu, quelques jours après que les États-Unis ont menacé d’imposer des sanctions au gouvernement d’Addis-Abeba, que « les poursuites et les mesures punitives ne contribueront pas à améliorer la situation ou les relations. »