SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

L’étudiante jordanienne assassinée…le père révèle les détails du dernier appel téléphonique avec elle

La rue jordanienne a été secouée par le meurtre horrible de l’étudiant universitaire Iman Irsheed lors d’un mystérieux incident survenu deux jours après le meurtre d’une jeune femme égyptienne dans des circonstances similaires.

Dans ce contexte, « Mofeed Irsheid », le père de l’élève, a révélé les détails du dernier appel entre lui et sa fille, avant que l’un des jeunes hommes ne lui tire dessus dans des circonstances mystérieuses.

Mufeed Irsheed a déclaré dans des déclarations à la chaîne saoudienne « Al Arabiya », que le dernier appel qui a eu lieu entre lui et sa fille était à dix heures du matin, heure de Jordanie, et elle lui a dit qu’elle avait terminé son examen, et attendait son frère.

Irsheed a indiqué qu’il avait amené sa défunte fille, et elle lui a dit qu’elle finirait son examen à dix heures, et il a répondu qu’il enverrait son frère pour la ramener à la maison.

Le père de l’étudiant assassiné a demandé la peine de mort pour le meurtrier de sa fille, soulignant : « Je ne veux que des représailles, et nous ne voulons pas la paix ou quoi que ce soit d’autre ».

Et la direction jordanienne de la sécurité publique a annoncé qu’une étudiante avait été tuée dans une université privée au nord d’Amman, après que quelqu’un lui ait tiré dessus.

Dans ce contexte, la direction a indiqué dans un communiqué : « Suite à la blessure de la jeune fille par balle réelle, elle est décédée des suites de sa blessure, et l’enquête est toujours en cours ».

Le porte-parole de la direction, Amer Al-Sartawi, a déclaré qu' »une personne a tiré sur une fille qui a été emmenée à l’hôpital, et son état était mauvais », a rapporté la chaîne Al-Mamlaka.

Al-Sartawi a révélé que « les forces de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer l’identité de la personne et l’arrêter, selon Al-Sartawi ».

L’Université privée des sciences appliquées a également pleuré, dans un communiqué, son étudiante décédée, qui étudiait au Collège des sciences infirmières.

L’université s’est engagée à « poursuivre tous ceux qui ont causé cet incident douloureux afin qu’il reçoive une juste rétribution pour son crime odieux ».