SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 February 2023, Thursday |

L’Europe connaît des décès précoces et des maladies graves… Quelle en est la raison ?

Un rapport de l’Agence européenne pour l’environnement a révélé, mercredi, que la pollution atmosphérique due à la production industrielle a entraîné des maladies, des décès prématurés et la détérioration des écosystèmes, des milieux naturels et des cultures agricoles, ce qui représente un lourd coût économique, selon le rapport.

Selon l’Agence France-Presse, le rapport indique que sur les plus de 1100 usines qui ont annoncé l’émission de substances polluantes, 211 sites portent la responsabilité de la moitié des coûts, selon le rapport, qui indique que la majorité de ces sites sont situés en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Pologne, en Espagne et en Italie.

La pollution atmosphérique provenant des centrales thermiques constitue la plus grande menace pour la santé et l’environnement, suivie par le secteur de l’industrie lourde et la production et le traitement des hydrocarbures, selon l’Agence européenne.

Malgré une légère amélioration, l’air en Europe est toujours pollué par les particules, l’ozone et l’oxyde d’azote, et la majorité des pays européens ont dépassé les normes de qualité de l’air requises, a averti la semaine dernière l’Agence européenne pour l’environnement.

Le rapport a montré que la pollution atmosphérique due à la production industrielle a entraîné des dommages environnementaux allant de 280 à 430 milliards d’euros.

Et l’agence a indiqué que ces estimations sont équivalentes à « environ 2 à 3 % du PIB de l’Union européenne, ce qui est supérieur à la production économique totale de plusieurs États membres. »

Si le secteur industriel européen a fait des progrès « significatifs » pour réduire son impact sur l’environnement et le climat, « les coûts sociaux ou les effets externes résultant de la pollution atmosphérique dans le secteur sont encore élevés », selon le rapport, qui se fonde sur des données de 2017.

    la source :
  • Sky News Arabia