SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

L’Europe fait pression sur la Russie

Le porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré aujourd’hui, mardi, que le gouvernement de son pays est ouvert à l’expulsion de la Russie du Conseil de sécurité des Nations unies, qui en est un membre permanent, suite à l’attaque contre l’Ukraine.

Il a déclaré aux journalistes : « Le Premier ministre n’a pas encore pris position à ce sujet. Mais nous pouvons dire que nous voulons isoler la Russie sur le plan diplomatique, et nous étudierons toutes les options qui mènent à cela. »

La Russie est l’un des cinq plus grands pays du Conseil de sécurité et un membre permanent, et elle dispose du droit de veto, ce qui signifie la difficulté d’une telle affaire qui, si elle a lieu, signifie l’effondrement du Conseil de sécurité et sa reformation à nouveau.

L’Union européenne a accusé la Russie de terrorisme géopolitique, en raison de sa guerre en Ukraine.

C’est ce qu’a déclaré mardi Charles Michel, président du Conseil européen, qui représente les 27 membres de l’Union européenne, dans un discours prononcé devant le Parlement européen.

« Ce n’est pas seulement l’Ukraine qui est attaquée, mais l’attaque vise également le droit international, l’ordre international fondé sur des règles, la démocratie et la dignité humaine. C’est du terrorisme géopolitique pur et simple », a déclaré Michel.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a averti que le sort de l’Union européenne était en jeu dans la guerre en Ukraine.