SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Libye: Fathi Bashagha est le nouveau Premier ministre

Le Parlement libyen a annoncé jeudi l’élection de l’ancien ministre de l’Intérieur Fathi Bashagha au poste de Premier ministre par intérim de la Libye.

Le porte-parole du parlement libyen a déclaré que la sélection de Fathi Bashagha comme Premier ministre par intérim avait eu lieu après le retrait d’un candidat rival, mais qu’il n’était pas clair si le conseil avait tenu un vote.

Des sources parlementaires ont déclaré que Fathi Bashagha, ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement d’entente nationale, était le candidat le plus probable à la tête du nouveau gouvernement, notant qu’il bénéficiait d’un large soutien au sein du parlement.

Le choix de Bashagha est intervenu après que le parlement libyen a approuvé les amendements constitutionnels à la majorité absolue, qui ont été suivis par le président Aguila Saleh.

Lors de leur réunion d’aujourd’hui à Tobrouk, les députés libyens ont approuvé l’amendement de la déclaration constitutionnelle, après un accord avec le Conseil suprême de l’État sur la version finale de l’amendement.

Le président du Parlement, Aguila Saleh, a annoncé l’approbation de l’amendement constitutionnel après avoir lu ses articles et l’avoir soumis au vote lors de la session plénière du Conseil jeudi.

Le porte-parole du Parlement libyen, Abdullah Belichick, a déclaré que le Conseil avait approuvé le 12e amendement constitutionnel à la « majorité absolue » par 126 voix sur plus de 147 députés.

Le porte-parole du Parlement libyen a annoncé mercredi soir que la commission de la feuille de route avait réussi à parvenir à un consensus avec la Commission du Conseil suprême de l’État sur la version finale de l’amendement constitutionnel.

Il n’a pas divulgué les détails de l’accord, qui a été présenté aux législateurs lors d’une session du parlement libyen jeudi.

La chambre basse du parlement libyen a également approuvé lundi la « feuille de route » proposée par la commission parlementaire pour la prochaine étape.

Lundi, la Commission parlementaire sur la feuille de route a présenté un projet de résolution sur l’adoption d’une feuille de route, en ce qui concerne le processus électoral, le déroulement du pouvoir exécutif et l’introduction du nouveau gouvernement.

« La feuille de route soumise par la commission parlementaire spéciale est adoptée afin que le droit électoral ait lieu 14 mois après la date de l’amendement constitutionnel », indique le projet de résolution, lu par la présidente du Parlement, Akila Saleh, à l’ouverture de la session parlementaire.

À partir du projet de résolution, le Comité du Conseil suprême de l’État est consulté sur la version finale de l’amendement constitutionnel, dans le délai fixé dans le premier article de ce projet, à faire dans un délai d’une semaine et à voter.

À l’ordre du jour de la session parlementaire de jeudi, les députés devraient voter sur la nomination d’un nouveau Premier ministre, après s’être mis d’accord sur le projet de feuille de route annoncé par la Chambre des représentants lors de la session de la Chambre des représentants qui s’est tenue dans la ville de Tobrouk, lundi dernier.