SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

L’invasion russo-ukrainienne… les chances de l’attaque diminuent

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’Union européenne, Vladimir Chizhov, a démenti mercredi les rumeurs circulant sur une « invasion russe de l’Ukraine ».

« Je peux confirmer que l’attaque n’aura pas lieu mercredi », a déclaré Chigov dans une interview à la chaîne allemande « WELT ». Elle n’aura pas non plus lieu la semaine prochaine ou après une semaine, et aucune escalade (de la situation à la frontière russo-ukrainienne) n’est attendue le mois prochain.

« Les guerres en Europe commencent rarement un mercredi », a plaisanté Chizhov.

Le diplomate russe a souligné que toutes les déclarations sur une éventuelle « attaque russe » contre l’Ukraine sont sans fondement, expliquant:« Lorsque vous portez des accusations, en particulier des accusations très graves contre la Russie, vous devez fournir des preuves. Sinon, ces accusations sont fausses ».

Chizhov a appelé les pays occidentaux à prendre une position sérieuse sur les questions vitales de sécurité évoquées par Moscou. Il a vérifié:« Si nos partenaires écoutent enfin nos préoccupations, le processus de désescalade se déroulera rapidement. Ce serait dans l’intérêt de tous les peuples d’Europe et de tous les peuples du monde ».

De plus, le journal britannique « The Sun » a changé le titre et le texte de son article sur la date du début de la prétendue « attaque » russe contre l’Ukraine.

Hier, mardi, les principaux journaux britanniques ont rapporté que « l’attaque » russe contre l’Ukraine aura lieu mercredi à 03h00 heure locale.

Le journal « The Sun » a cité les services de renseignement américains selon lesquels trois heures du matin est « l’heure la plus probable », tandis que le journal « Mirror » a également écrit à ce sujet, citant des sources des services de renseignement américains qui auraient déclaré aux journalistes à Kiev à cette occasion temps.

Maintenant, le titre et l’introduction de l’article dans le journal « The Sun » déclarent que « la Russie est prête à lancer une attaque contre l’Ukraine à tout moment, en utilisant une frappe massive de missiles et 200 000 militaires, comme l’ont confirmé les services de renseignement américains ».

Cette version indique également que trois heures du matin est le « moment le plus probable » pour émettre une « commande ».

Et dans un tweet au journal « The Sun » sur « Twitter », on parle jusqu’à présent du début de « l’invasion » à partir de 3 heures du matin aujourd’hui, mercredi.

L’article du Mirror sur la prétendue « attaque » russe n’a pas changé jusqu’à présent.

Le Kremlin avait précédemment exprimé sa déception face à la nouvelle publiée par plusieurs médias occidentaux sur le début de « l’attaque » russe contre l’Ukraine mercredi matin.

De l’autre, Maximilian Krah, député allemand du parti Alternative pour l’Allemagne ».

Le député a ajouté à l’agence «Novosti»: «La Russie renvoie maintenant ses forces à la caserne comme cela a été annoncé… Il est clair que les nombreuses allégations selon lesquelles la Russie est sur le point d’attaquer, même ce qui a été mentionné (le jour de l’attaque ) le mardi ou le mercredi 16 février, étaient de fausses nouvelles.

Plus tôt, le journal Politico, citant des sources bien informées, a écrit que le président américain Joe Biden, lors d’une vidéoconférence avec des dirigeants de pays occidentaux, de l’Union européenne et de l’OTAN, avait fixé la date de « l’invasion » russe de l’Ukraine le 16 février.

De son côté, le Kremlin a commenté ces informations, affirmant qu’il est difficile de prendre au sérieux de telles publications.