SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

L’Irak récupère plus de 17 000 antiquités qui étaient passés en contrebande vers 4 pays

Le gouvernement irakien a réussi à récupérer 17 338 antiquités provenant de 4 pays qui avaient fait l’objet d’un trafic au cours des dernières années.

Aujourd’hui, mardi, le ministre irakien des Affaires étrangères, Fouad Hussein, a annoncé, lors d’une conférence de presse à Bagdad, que « l’Irak a récupéré 17 321 antiquités passées en contrebande aux États-Unis d’Amérique, 9 antiquités passées en contrebande au Japon, 7 antiquités passées en contrebande aux Pays-Bas et une pièce passée en contrebande en Italie. »

Hussein a déclaré : « Le ministère irakien des Affaires étrangères a remis au ministère irakien de la Culture 5 lots d’antiquités de contrebande qui ont été restaurés de 2016 à 2021. »

Au cours de la conférence de presse, la remise officielle des antiquités du ministère irakien des Affaires étrangères au ministère de la Culture, qui est responsable du dossier des antiquités, a eu lieu.

Le musée irakien a été rouvert en 2015 après 12 ans de pillage de son contenu, estimé à 16 000 objets, lors de l’invasion du pays par les forces internationales dirigées par Washington et du renversement de l’ancien régime en 2003.

Le musée est composé de 23 salles contenant des milliers de pièces de petites pierres et d’énormes statues d’environ 3 mètres de haut, en plus de peintures murales de plusieurs mètres de large, datant des périodes assyrienne, sumérienne, babylonienne, islamique et autres.

L’Iraq souffre toujours du déterrement d’antiquités par des bandes organisées qui les font sortir clandestinement du pays, profitant de la situation sécuritaire instable du pays. L’Iraq s’efforce depuis de nombreuses années de récupérer ses antiquités pillées en poursuivant les contrebandiers et les ventes aux enchères d’antiquités dans le monde entier.