SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

L’Iran a-t-il abandonné la demande de retirer les Gardiens de la Révolution de la liste des terroristes ?

Après que des nouvelles aient circulé selon lesquelles l’Iran aurait abandonné la demande de suppression des Gardiens de la Révolution de la liste des terroristes, une source bien informée de la délégation de négociation iranienne a démenti ces nouvelles, les qualifiant de rumeurs.

Dans une déclaration à l’agence de presse officielle iranienne IRNA, la même source a confirmé, jeudi 4 août, que « les allégations médiatiques du Wall Street Journal à cet égard sont sans fondement. »

Il a ajouté : « La République islamique d’Iran a montré de bonnes intentions au cours des négociations, et a également affirmé sa volonté de parvenir à un bon accord. »

La source a réitéré les propos antérieurs de l’Iran selon lesquels « la balle est maintenant dans le camp de l’Amérique, et si ces gens veulent parvenir à l’accord souhaité avec l’Iran, ils devraient saisir l’opportunité que les membres de l’accord nucléaire leur ont donnée et agir par responsabilité. »

Et le journal américain « Wall Street » avait rapporté que « l’Iran a décidé d’abandonner la demande d’annulation du nom des Gardiens de la Révolution de la liste des terroristes, mais il veut toujours obtenir des garanties fortes de la part de l’Amérique », ce qui a été démenti par la source informée des membres de l’équipe de négociation iranienne.

En ce qui concerne les derniers efforts pour relancer les négociations nucléaires, le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères a déclaré, plus tôt, que le négociateur nucléaire en chef de l’Iran, « Ali Bagheri Kani », s’est rendu à Vienne pour des discussions visant à relancer l’accord nucléaire de 2015, ajoutant que Téhéran est prêt à conclure un accord qui garantit ses droits. .

Les médias officiels ont cité le porte-parole, Nasser Al-Kanaani, qui a déclaré que « Bagheri Kani quittera Téhéran dans les heures qui suivent…Au cours de ce cycle de discussions, qui se tiendra comme d’habitude, coordonné par l’Union européenne, les idées avancées par les différentes parties seront discutées. »

Le mois dernier, Josep Borrell, responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, a déclaré avoir proposé un nouveau projet de texte pour relancer l’accord en vertu duquel l’Iran a réduit son programme nucléaire en échange d’un allègement des sanctions économiques.

    la source :
  • RT