SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

L’Iran accuse les parties à de l’accord nucléaire de s’aligner sur les politiques américaines

Lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a accusé certains des signataires de l’accord nucléaire de 2015, de « S’aligner aux politiques des États-Unis », soulignant que le succès des prochaines négociations nucléaires dépend de la levée des sanctions américaines contre son pays.

Abdullahian a ajouté, lors de conversations téléphoniques avec son homologue britannique, Liz Truss, que « le succès des négociations nucléaires dépend de la levée des sanctions américaines, du retour de toutes les parties à leurs engagements et de la fourniture de garanties pour la mise en œuvre des résultats. »

Selon un communiqué publié par le ministère iranien des Affaires étrangères, Abdullahian a estimé que « les États-Unis sont responsables de l’état actuel de l’accord nucléaire. »

En outre, le ministre iranien des Affaires étrangères a accusé certains des signataires de l’accord nucléaire de 2015, de « s’aligner aux politiques des États-Unis à l’égard de cet accord et de s’abstenir de prendre leurs responsabilités. »

Et il a appelé la Grande-Bretagne à « payer les anciennes dettes iraniennes le plus rapidement possible. »

Il est prévu de reprendre les négociations nucléaires entre l’Iran et le groupe 4+1, avec la présence indirecte des États-Unis, fin novembre ; Dans le but de parvenir à un accord qui relancerait l’accord nucléaire de 2015, dont l’administration de l’ancien président américain Donald Trump s’est retirée à la mi-2018.

Les négociations nucléaires se sont arrêtées après 6 cycles de discussions, le 20 juin, à la demande de Téhéran, après que le président de la ligne dure Ebrahim Raissi ait remporté la présidence en Iran.