SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

L’Iran accuse les sionistes…

Un commandant militaire iranien a accusé ce qu’il a appelé « sionistes » d’être à l’origine de l’assassinat du colonel des gardiens de la révolution Sayyad Khodaei, quelques jours après que la presse américaine a rapporté l’implication d’Israël dans l’opération.

L’officier de 50 ans a été tué lorsque deux hommes armés à moto lui ont tiré dessus alors qu’il se trouvait dans sa voiture près de son domicile dans l’est de Téhéran le 22 mai, selon les médias officiels.

Le New York Times a rapporté qu’Israël, l’ennemi régional de la République islamique, avait informé les États-Unis qu’il était à l’origine de l’attaque.

En marge de sa visite à la famille du défunt officier dimanche, le commandant des Gardiens de la révolution, le général de division Hossein Salami, a déclaré que Sayyad Khodaei avait été tué « aux mains des plus misérables c’est-à-dire les Sionistes, et si Dieu le veut, nous vengerons le sang du martyr », selon ce qui a été rapporté sur le site officiel de la garde, « Sepah News ».

Salami n’a pas utilisé l’expression « le régime sioniste » adoptée dans le discours officiel de la République islamique pour désigner directement Israël, que l’Iran avait auparavant accusé d’être à l’origine des attentats et des assassinats qui ont eu lieu sur son sol.