SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

L’Iran dément être parvenu à un projet d’accord nucléaire et accuse Washington de « sorcellerie »

Les médias iraniens basés sur le régime des mollahs ont démenti les informations diffusées par les médias au sujet d’un projet d’accord nucléaire. Pour sa part, le guide suprême iranien Ali Khamenei a déclaré:« Il y a des points dans l’accord nucléaire qui n’ont pas été pris en compte et qui ont causé la situation actuelle ».

L’agence proche iranienne « Tasnim » a nié « l’authenticité des informations diffusées aujourd’hui, jeudi, concernant le projet d’accord nucléaire, accusant Washington de recourir à « la sorcellerie médiatique au lieu de prendre une décision politique ».

L’agence iranienne a condamné ce qu’elle a qualifié d' »allégations » publiées par « Reuters » après avoir vu une partie des projets d’accords entre l’Iran et le groupe 4+1 à Vienne.

Elle a précisé que le reportage médiatique, qui parlait d’un brouillon de 20 pages, « s’inscrit dans le cadre d’opérations psychologiques et n’a rien à voir avec les faits présentés dans les négociations ».

Niant la validité de ses détails concernant « la suspension de l’enrichissement d’uranium à des taux supérieurs à 5%, et la libération de 7 milliards gelés en échange de la libération des prisonniers américains en Iran ».

Et l’agence iranienne a indiqué que:« l’une des preuves des fausses allégations de Reuters est de lier la question de la libération des prisonniers aux pourparlers sur le nucléaire, alors que Téhéran a confirmé à plusieurs reprises que les deux dossiers ne sont pas liés ».

Elle a ajouté que l’Iran « ne suspendra en aucun cas l’enrichissement avant d’avoir décidé du sort des sanctions, en particulier des sanctions pétrolières, et de s’assurer qu’il obtient des fonds pour l’exportation de pétrole par les voies officielles ».

De son côté, Nour News, un site Internet proche du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, a rapporté que contrairement aux affirmations de Reuters selon lesquelles des négociations directes entre les États-Unis et l’Iran sont une condition préalable à la conclusion d’un accord final à Vienne, cette question n’est pas à l’ordre du jour de la délégation iranienne.

Khamenei

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a déclaré qu' »il y a des points dans l’accord nucléaire qui n’ont pas été pris en compte et qui ont causé la situation actuelle ».

Aujourd’hui, jeudi, Khamenei a ajouté:« En ce qui concerne l’accord nucléaire, j’ai eu des observations selon lesquelles nous devons prendre en compte des points qui ne poseront pas de problèmes plus tard, mais certains de ces points ont été ignorés et les problèmes que nous voyons sont apparus ».

Khamenei a poursuivi en disant:« Les ennemis savent que nous ne cherchons pas à acquérir des armes nucléaires et avons l’intention d’utiliser l’énergie nucléaire à des fins pacifiques… mais ils nous accusent parce qu’ils ne veulent pas que le peuple iranien progresse ».

Il a souligné que:« les ennemis visent le peuple, l’opinion publique et la jeunesse pour qu’ils se retirent de la voie de la révolution, par des pressions économiques et une propagande malveillante, accusant les institutions de la révolution, en particulier les gardiens de la révolution ».

Khamenei a souligné la nécessité pour le gouvernement de s’efforcer de contrecarrer les sanctions dans son pays et par des remèdes économiques, en plus des négociations qu’il poursuit et suit.