SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

L’Iran détient plusieurs étrangers, dont un haut diplomate britannique

Les gardiens de la révolution iraniens ont arrêté mercredi plusieurs étrangers, dont le deuxième plus grand envoyé britannique à Téhéran, pour avoir prétendument mené des activités d’espionnage telles que le prélèvement d’échantillons de sol dans des zones interdites, a rapporté la télévision d’État iranienne.

La télévision n’a pas précisé si les détenus étaient toujours en détention.

« Ces espions ont prélevé des échantillons du sol dans le désert du centre de l’Iran, où les Gardiens de la révolution effectuaient des tests de missiles spatiaux », a déclaré la télévision d’Etat.

Et le ministère iranien du Renseignement a déclaré le mois dernier avoir arrêté un de ses citoyens pour « espionnage », qui tentait de quitter un pays voisin, en référence à la Turquie.

Le ministère a indiqué que ses forces dans la province de l’Azerbaïdjan occidental, située dans le nord-ouest du pays, ont pu arrêter une personne qui, selon lui, était liée à deux ressortissants français détenus à Téhéran pour espionnage présumé.

En mai dernier, le ministère iranien de la Sécurité a annoncé avoir arrêté deux ressortissants français pour avoir prétendument espionné, organisé des émeutes et déclenché des troubles à l’intérieur du pays, Cécile Kelher (37 ans) et Jacques Paris (69 ans).

Les pays occidentaux disent que les autorités iraniennes utilisent des ressortissants étrangers comme otages pour obtenir des concessions dans les négociations nucléaires, en les retenant sur de fausses accusations.

    la source :
  • Reuters