SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 October 2021, Tuesday |

L’Iran enregistre un décès par corona toutes les deux minutes et une une personne infectée toutes les deux secondes

Toutes les deux minutes, l’Iran enregistre un décès dû au coronavirus, selon la télévision d’État iranienne, lundi.

L’Iran est le pays du Moyen-Orient le plus touché par la pandémie, puisqu’il a enregistré un nouveau record du nombre de décès quotidiens dus à la maladie, qui a atteint 588.

Les autorités se plaignent que les citoyens ignorent les règles de séparation sociale, et les médias officiels affirment que les hôpitaux de nombreuses villes n’ont plus la capacité d’accueillir davantage de patients.

Certains utilisateurs des médias sociaux ont critiqué les institutions religieuses au pouvoir dans le pays pour la lenteur de la campagne de vaccination, car seuls quatre pour cent des 83 millions de personnes du pays ont reçu les deux doses du vaccin pour prévenir la maladie jusqu’à présent.

Bilan des décès dus à la Corona en Iran

Le nombre total de décès dus à la maladie a atteint jusqu’à présent 94 603, selon le ministère de la Santé, tandis que les cas d’infection ont augmenté de 40 808 au cours des dernières 24 heures, portant le total à quatre millions et 199 537 cas dans une cinquième vague d’épidémie attribuée à la propagation de la souche delta du virus, hautement contagieuse.

Et la télévision d’État a déclaré : « Toutes les deux secondes, une nouvelle personne est infectée par le virus Corona en Iran, et toutes les deux minutes environ, une personne meurt du virus Corona. »

Il a souligné le relèvement du niveau d’alerte dans la plupart des 31 provinces du pays, de l’orange à faible risque au rouge à haut risque.

En comparaison, il y a un mois, le virus faisait environ un mort toutes les trois minutes.

En janvier, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a interdit l’importation de vaccins fabriqués aux États-Unis et en Grande-Bretagne, affirmant qu’ils n’étaient pas fiables et qu’ils pouvaient exacerber l’infection.

L’Iran a accusé les sanctions américaines de bloquer l’achat et la livraison de vaccins en provenance d’autres pays.

Le nouveau président iranien Ebrahim Raissi, qui a reçu publiquement dimanche sa première dose d’un vaccin artisanal, a exhorté les responsables à accélérer la vaccination et à utiliser « tous les moyens nécessaires » pour freiner la pandémie, selon les médias d’État.