SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

L’Iran et le pétrole figurent en tête des priorités de la rencontre entre Macron et Mohammed bin Salman

Le président français Emmanuel Macron accueillera le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman jeudi dans le cadre des efforts accrus de l’Occident pour séduire le plus grand exportateur de pétrole au monde, alors que la guerre en Ukraine et les pourparlers pour relancer l’accord nucléaire avec l’Iran sont au point mort.

Des figures de l’opposition française et des groupes de défense des droits ont critiqué l’invitation de Macron au prince héritier à dîner à l’Élysée, car les dirigeants occidentaux pensent qu’il a ordonné le meurtre du célèbre journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018.

La visite du prince Mohammed à Paris intervient après deux semaines de discussions qu’il a tenues en Arabie saoudite avec le président américain Joe Biden. L’Occident est désireux d’ouvrir une nouvelle page dans les relations avec le géant pétrolier du Golfe, car il cherche à contrer l’influence régionale croissante de l’Iran, de la Russie et de la Chine.

« Améliorer l’image du prince meurtrier lui servira de prétexte en France, comme cela s’est produit aux États-Unis, selon les exigences du réalisme politique », a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International, sur Twitter, avant la visite du prince héritier saoudien.

La France et d’autres pays européens cherchent à diversifier leurs sources d’énergie à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a entraîné une réduction des livraisons de gaz à l’Europe par Moscou. Macron souhaite que Riyad, le plus grand exportateur de pétrole au monde, augmente sa production.

Un responsable de la présidence française a déclaré aux journalistes que Macron abordera les questions relatives aux droits de l’homme, notamment les dossiers individuels, en plus de discuter de la production de pétrole et de l’accord sur le nucléaire iranien.

La France est l’un des principaux fournisseurs d’armes de Riyad, mais elle a subi des pressions croissantes pour revoir ses ventes en raison de la crise humanitaire au Yémen, qui est la pire au monde. Depuis 2015, une coalition dirigée par l’Arabie saoudite combat les Houthis, alliés de l’Iran, au Yémen.

Macron, qui est devenu en décembre le premier dirigeant occidental à se rendre en Arabie saoudite depuis le meurtre de Khashoggi, a rejeté les critiques concernant ses efforts pour tendre la main au prince Mohammed, affirmant que le royaume était trop important pour être ignoré.

Le meurtre de Khashoggi dans le consulat saoudien d’Istanbul a suscité un véritable choc international. Les services de renseignement américains ont conclu que le prince Mohammed avait directement accepté de tuer le chroniqueur du Washington Post. Le prince héritier a nié tout rôle dans cette affaire.

Des procureurs français étudient des plaintes contre le prince Mohammed concernant le rôle saoudien dans la guerre au Yémen. Trois groupes de défense des droits – Democracy Now for the Arab World, Open Society Justice Initiative et Trial International – ont déclaré jeudi avoir déposé une nouvelle plainte demandant aux autorités françaises d’ouvrir une enquête sur le rôle du prince Mohammed dans la torture et le meurtre de Khashoggi.

    la source :
  • Reuters