SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

L’Iran lie la reprise des négociations nucléaires à une évaluation des cycles précédents

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a révélé que la délégation iranienne aux négociations nucléaires de Vienne « a changé », notant que les nouveaux négociateurs « ont d’autres vues à la lumière de certains changements, qui seront discutés lors de la première réunion qui se tiendra à Vienne. »

Khatibzadeh a ajouté, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, aujourd’hui, lundi, que « l’autre partie a prévenu qu’elle devait faire preuve de la flexibilité nécessaire » dans les négociations.

En outre, il a expliqué que « le nouveau gouvernement iranien a lancé deux pistes » concernant les négociations, notant que la première piste concerne le principe des négociations de Vienne, où le président Ebrahim Raissi et le ministre des Affaires étrangères ont affirmé qu’elles « se poursuivront. »

Et la deuxième piste, selon Khatibzadeh, est liée à la réalisation d’une évaluation des six cycles précédents de ces négociations, affirmant qu' »une fois l’évaluation terminée, nous ne serons pas retardés d’une heure. »

Aussi, il a souligné que la nouvelle administration américaine dirigée par Joe Biden, 90 jours après sa formation, a repris les négociations, alors que seulement 55 jours se sont écoulés depuis la formation du nouveau gouvernement iranien.

Le responsable iranien a souligné que « le comportement de l’administration américaine actuelle n’a pas changé et ne diffère pas de l’administration précédente, et ils veulent préserver l’héritage raté de (l’ancien président Donald) Trump envers l’accord nucléaire », appelant à un changement de ce comportement, et a souligné que « les sanctions ne peuvent pas rester et demeurer. L’argent iranien est gelé dans les banques internationales et l’Amérique fait des allégations. »

Samedi soir, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a confirmé à la télévision iranienne que son pays retournerait bientôt aux négociations de Vienne, mais il a déclaré dans le même temps : « Nous n’avons pas fixé de date précise pour les négociations, car nous n’avons pas encore atteint notre évaluation finale. Cela se fera peut-être après une semaine, ou un mois ou plus, ce n’est pas encore clair ».

Abdullahian a appelé l’administration américaine à « débloquer 10 milliards de dollars afin que nous puissions recevoir cela comme un signe positif et retourner rapidement à la table des négociations. »