SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

L’Iran nie avoir harcelé les inspecteurs de l’AIEA

Le délégué iranien auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a démenti le fait que les inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique aient été harcelé dans son pays, et a souligné que l’agence avait été informée de nouvelles procédures d’examen.

« Au cours des dernières années, plusieurs actes de sabotage ont affecté nos installations nucléaires, et il est normal que nos mesures de sécurité soient évoluées il y a des mois », a déclaré Abadi.

Il a ajouté que ces politiques et mesures de sécurité comprenaient des méthodes d’inspection des personnes entrant dans les installations, y compris des membres de l’équipe d’inspecteurs de l’agence, soulignant que l’agence a été informée de ces procédures quand elles etaient en cours d’élaboration.

Il a déclaré que Téhéran avait demandé à l’agence de recommander à ses inspecteurs de coopérer pleinement avec les équipes de sécurité en comparant les nouvelles procédures avec les méthodes qu’ils utilisaient auparavant.

Il a ajouté : « Peut-être qu’ils considéraient que les éléments de sécurité leur avaient fait du mal physiquement, mais ce n’est pas vrai et personne n’a l’intention d’abus physique ou de violation, et tout cela est pour assurer la sécurité de nos installations nucléaires. »

Il a déclaré que s’ils ont des plaintes, ils peuvent les soumettre et ils seront pris en considération, soulignant que l’Iran enverra ses rapports à l’agence au cas où il estimerait une violation par les inspecteurs.