SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

L’Iran : Nous répondrons de manière destructrice à nos ennemis s’ils font des erreurs de calcul

Le chef d’état-major des forces armées iraniennes, le général Mohammad Bagheri, a averti jeudi que « les forces armées ne toléreront aucun changement sécuritaire et frontalier qui menace les intérêts de l’Iran. »

« Nous conseillons à l’Azerbaïdjan et à l’Arménie de résoudre leurs problèmes par le dialogue », a déclaré Bagheri, lors d’un défilé militaire à Téhéran, comme le rapporte l’agence de presse Tasnim.

Il a ajouté que « son pays dispose de nombreuses capacités armées qu’il n’a pas dévoilées jusqu’à présent », notant que « la présence des sionistes dans le Golfe est illégale, et que son pays surveille tous leurs mouvements ».

Mercredi, le président iranien Ibrahim Raissi a déclaré que la force sioniste occupante ne peut être un partenaire de la sécurité et de la stabilité.

L’agence de presse Mehr a rapporté que les déclarations du président iranien ont été faites lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies à New York, réitérant que son pays a souligné à ses voisins que la sécurité régionale doit provenir de l’intérieur, et non être imposée de l’extérieur.

Le porte-parole des Gardiens de la Révolution, le général de brigade Ramadan Sharif, a déclaré que « les Gardiens organiseront une parade navale avec la participation de 1 444 bateaux à Bandar Abbas », selon l’agence iranienne « Tasnim ».

Les forces terrestres de l’armée iranienne ont effectué le 7 septembre les plus grandes manœuvres militaires de leur histoire, avec la participation de diverses armes.

L’agence de presse Fars a rapporté que la manœuvre des forces terrestres de l’armée iranienne est la plus grande de l’histoire de ces forces terrestres, car elle dure deux jours, à Nasrabad, dans la province d’Ispahan, sous le titre « Al-Eqtidar 1401 ».

« Ces manœuvres sont menées avec la participation de l’infanterie, des blindés, de l’artillerie, des forces aériennes, des drones, du génie, des unités aéroportées et des unités de guerre électronique, avec le soutien des unités militaires », a indiqué l’agence citant le général Karim Jashek, porte-parole des exercices militaires des forces terrestres iraniennes.