SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

L’Iran: Nous suivons les événements d’Irak « avec précision et sensibilité »

Lundi, le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que Téhéran respecte toujours le choix du peuple irakien et souligne que le dialogue est le meilleur moyen de résoudre les problèmes internes du pays.

Dans la première position iranienne sur l’évolution des événements en Irak dans le contexte des protestations du mouvement sadriste, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nasser Kanaani, a déclaré : « L’Irak est un grand et important pays voisin pour nous, et nous suivons et surveillons son évolution avec précision. et sensibilité.

Il a ajouté : « La République islamique estime que la sécurité de l’Irak fait partie de sa sécurité et que les partis et courants politiques irakiens sont capables de surmonter la crise en suivant des méthodes pacifiques et légales ».

Il a poursuivi : « Nous respections et respectons toujours le choix du peuple irakien et nous ne nous mêlons pas de ses affaires intérieures, mais nous pensons que le dialogue est le meilleur moyen de résoudre les différends », notant : « Nous sommes convaincus que le peuple irakien est conscients et mûrs et surmonteront cette période avec leur grâce et leur sagesse. »

Samedi dernier, un grand nombre de partisans du mouvement sadriste, Muqtada al-Sadr, ont pris d’assaut le bâtiment du parlement irakien, lors de la deuxième incursion en deux jours, et ont annoncé un sit-in ouvert jusqu’à ce qu’ils expulsent ce qu’ils ont qualifié de « corrompu ».

Dans un contexte connexe, le Comité préparatoire des manifestations du cadre de coordination a déterminé le lieu et la date du début des manifestations de ses partisans prévues lundi « sur les murs » de la Zone verte au centre de la capitale, Bagdad.

Cet appel vient en réponse à l’annonce faite plus tôt dans la journée par le chef du mouvement sadriste, Muqtada al-Sadr, de « libérer » la zone verte au centre de la capitale, Bagdad, tout en appelant les Irakiens à « réformer la révolution » et à changer le système politique en Irak.