SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2022, Friday |

L’Iran nucléaire… des propositions russes pour empêcher une réapparition des problèmes antérieurs

Le chef de la délégation russe aux négociations de Vienne sur la relance de l’accord nucléaire avec l’Iran, Mikhaïl Oulianov, a déclaré que Moscou avait fait des propositions pour garantir que les problèmes précédemment rencontrés dans l’accord ne se reproduisent pas.

Oulianov, représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, a déclaré dans un tweet publié samedi soir : « En fin de journée, nous avons eu une réunion traditionnelle des parties du JCPOA (sans l’Iran), ainsi que des États-Unis. En particulier, la question difficile des garanties de non-récurrence des problèmes passés a été discutée. La délégation russe a fait un certain nombre de propositions à cet égard.  »

Samedi, Oulianov a déclaré : « Je peux dire que l’atmosphère dans les négociations de Vienne est positive et pragmatique. D’après mes contacts avec mes pairs, il semble qu’ils partagent cette évaluation. Nous avançons. Pas rapidement mais progressivement.  »

Vienne accueille le huitième cycle de négociations sous l’égide de l’Union européenne pour sauver l’accord sur le programme nucléaire iranien au vu du retrait des Etats-Unis en 2018 sous le mandat de son ancien président, Donald Trump, qui a imposé de pénibles sanctions du côté iranien, pour répondre en réduisant ses engagements envers l’accord depuis 2019.

Officiellement, des négociations ont lieu entre l’Iran d’un côté et la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne de l’autre, tandis que les États-Unis participent au dialogue sans engager de contacts directs avec la partie iranienne.

Téhéran refuse de négocier directement avec l’administration du président américain Joe Biden, avant de lever les sanctions, tandis que Washington insiste sur la nécessité de faire avancer le principe du pas à pas.