SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 June 2022, Thursday |

L’Iran retire deux caméras de surveillance d’une installation nucléaire

La télévision d’État a annoncé que l’Iran avait retiré mercredi deux caméras de surveillance de l’Agence internationale de l’énergie atomique de l’une de ses installations nucléaires, ce qui risque de faire monter les tensions avec l’agence des Nations unies.

Dans un communiqué, l’Organisation iranienne de l’énergie atomique a déclaré:« Des ordres ont été émis pour séparer les caméras de surveillance de l’Agence internationale de l’énergie atomique dans l’une des installations nucléaires iraniennes ».

Elle a ajouté:« Jusqu’à présent, l’agence a non seulement apprécié la coopération étendue de l’Iran, mais l’a considérée comme un devoir ».

Et la déclaration a poursuivi:« Les caméras qui ont reçu l’ordre de cesser de fonctionner ne font pas partie de l’engagement de Téhéran envers l’accord de garanties généralisées signé dans le passé ».

Dans ce contexte, l’organisation iranienne a expliqué que « plus de 80% des caméras actuelles de l’agence sont des caméras de sécurité, et elles continueront à fonctionner comme d’habitude ».

Dans son dernier rapport, l’Agence internationale de l’énergie atomique a critiqué l’Iran pour l’absence de « réponses satisfaisantes » à la découverte de matières nucléaires sur trois sites non déclarés dans le pays.

Cependant, Téhéran a conseillé à l’Agence internationale de l’énergie atomique d’éviter de prendre des positions et des mesures qui feraient dérailler la coopération dans le dossier nucléaire de sa bonne voie.

Le dernier rapport est arrivé à un moment où les pourparlers visant à relancer l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et les grandes puissances étaient dans l’impasse.

Le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Behrouz Kamalvandi, a indiqué, pour sa part, que le dernier rapport de l’AIEA ne tenait pas compte des relations constructives et de la coopération volontaire de l’Iran avec lui, en termes de sécurisation des bases nécessaires pour que les inspecteurs internationaux puissent atteindre les lieux mentionnés dans le rapport.