SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

L’Iran salue les déclarations saoudiennes et appelle à un dialogue régional

Un haut responsable iranien a salué les déclarations de l’Arabie saoudite concernant l’engagement du royaume à trouver une entente positive avec Téhéran, appelant à l’établissement d’un dialogue régional.

Le conseiller du guide iranien, Kamal Kharrazi, chef du Conseil stratégique pour les relations étrangères, a annoncé que son pays salue les déclarations du ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhan, dans lesquelles il affirme que le royaume s’engage à trouver une entente positive avec l’Iran.

Dans une interview publiée par les médias officiels iraniens, Kharrazi a déclaré que « la volonté des Saoudiens de rétablir les relations à leur état normal est saluée par Téhéran », décrivant l’Iran et l’Arabie saoudite comme deux pays importants dans la région.

Le chef du Conseil stratégique pour les relations étrangères iraniennes a ajouté que la résolution des différends entre l’Iran et l’Arabie saoudite conduira à la transformation de la région.

Le conseiller de Khamenei a appelé à un dialogue régional en présence de pays importants comme l’Arabie saoudite, la Turquie, l’Égypte, le Qatar et d’autres pays de la région, soulignant que « la seule solution aux crises régionales est la formation d’un forum de dialogue régional pour résoudre les différences politiques et sécuritaires. »

En ce qui concerne les rapports selon lesquels il y aurait une intention d’établir une alliance ou « l’OTAN au Moyen-Orient », Kharrazi a déclaré que « parler de l’OTAN au Moyen-Orient est une idée peu sérieuse, et l’Arabie saoudite a confirmé que ce n’est pas sur la table. »

« L’Iran salue la déclaration de l’Arabie saoudite de tendre la main de l’amitié et est prêt au dialogue et à rétablir les relations avec eux à leur état normal », a-t-il ajouté.

Samedi, le ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhan a déclaré que le Royaume s’engageait à trouver une entente positive avec l’Iran, ajoutant que « la main du Royaume est toujours tendue à l’Iran, et nous sommes désireux de trouver une voie pour parvenir à des relations normales avec l’Iran voisin. »

Bin Farhan a également souligné la nécessité pour l’Iran de s’efforcer de répondre aux préoccupations des pays de la région concernant certaines activités iraniennes.

Depuis plusieurs mois, des séries de pourparlers ont lieu entre Riyad et Téhéran pour discuter des questions en suspens entre les deux parties afin d’ouvrir la voie au rétablissement des relations diplomatiques entre elles.

Et en avril dernier, le ministère irakien des Affaires étrangères a annoncé que les discussions saoudo-iraniennes qui se déroulent à Bagdad pourraient ouvrir la voie au retour des relations diplomatiques.

Début 2016, l’Arabie saoudite a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran, et a appelé la mission diplomatique iranienne présente sur son sol à partir, sur fond d’attaques contre l’ambassade de Téhéran et son consulat dans la ville de Mashhad, considérant que ces attaques constituent une « violation flagrante de toutes les conventions, chartes et traités internationaux. »