SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

L’Iran semble vouloir reprendre les négociations nucléaires

L’Iran est toujours réticent à l’idée de reprendre les négociations à Vienne, qui visent à relancer l’accord nucléaire dont les États-Unis se sont retirés sous l’ancien président Donald Trump.

Les réunions de l’Assemblée générale des Nations unies ont été le témoin du premier signal clair de Téhéran concernant un retour aux négociations sur le dossier nucléaire.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a confirmé que son pays retournera « très bientôt » aux négociations sur la reprise de l’accord nucléaire de 2015.

M. Abdullahian a qualifié les négociations de Vienne de constructives, mais l’évaluation finale sera basée sur les actions, et non sur les mots, en référence à plusieurs demandes iraniennes, dont la première est le déblocage par Washington de ses soldes bancaires gelés.

Washington « attend une réponse »

La déclaration iranienne ne peut être séparée du contexte des demandes occidentales pour que Téhéran résolve sa position sur la reprise des pourparlers.

Dans ce contexte, une déclaration du secrétaire d’État américain Antony Blinken est apparue il y a quelques heures, dans laquelle il a déclaré : « Nous attendons une réponse ».

Blinken s’est demandé si l’Iran était prêt à revenir, ce qui coïncide avec les informations communiquées par les États-Unis à la presse selon lesquelles la fenêtre d’opportunité est ouverte, mais pas pour toujours.

Les pays occidentaux attendent que le gouvernement d’Ebrahim Raissi, révèle ses intentions, alors que les ministres des affaires étrangères français, allemand et britannique, ainsi que le ministre des affaires étrangères de l’Union européenne, ont demandé à leur homologue iranien de reprendre rapidement les négociations.