SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

L’OMS met en garde contre le danger d’Omicron

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi que la pandémie de Covid-19 n’est pas terminée, mettant en garde contre l’idée que la mutation Omicron ne cause pas de dommages.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré lors d’une conférence de presse « Omicron continue d’envahir le monde. Ne vous y trompez pas, Omicron provoque des hospitalisations, des décès et des cas encore moins graves pèsent sur les établissements de santé. »

Le régulateur des médicaments de l’Union européenne a déclaré mardi, après un examen détaillé de plusieurs études, que les vaccins contre la COVID-19 fabriqués à l’aide de la technologie ARNm ne causent pas de complications pour les femmes enceintes ou les embryons.

La revue, qui s’appuyait sur des études portant sur quelque 65 000 grossesses à différents stades, n’a trouvé aucun signe d’un risque accru de complications, de fausses couches, de naissance prématurée ou d’effets secondaires graves sur les embryons après avoir reçu des vaccins basés sur la technique, a déclaré l’agence.

Pfizer et son partenaire allemand Biontech, ainsi que Moderna, fournissent actuellement de tels vaccins à l’Union européenne.

Bien que l’Agence européenne des médicaments ait reconnu certaines lacunes en matière de données, elle a déclaré que les résultats étaient cohérents dans toutes les études et que « les avantages de recevoir des vaccins contre la COVID-19 utilisant la technologie à ARN envoyée pendant la grossesse l’emportent sur les risques potentiels pour les femmes enceintes et les embryons ».

L’examen, mené par une équipe interne, a conclu que les vaccins contre la COVID-19 basés sur cette technique sont efficaces pour réduire le risque d’hospitalisation et de décès chez les femmes enceintes, comme chez les femmes non enceintes.