SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Londres approuve l’extradition du fondateur de Wikileaks vers l’Amérique

La ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a accepté vendredi 17 juin 2022 d’extrader le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les États-Unis pour faire face à des accusations criminelles, mettant fin à son épopée juridique de longue date.

Assange est recherché par les autorités américaines pour 18 chefs d’accusation, y compris l’espionnage, en lien avec la fuite du site Web WikiLeaks qu’il a fondé avec une grande quantité de dossiers militaires américains classifiés et de câbles diplomatiques dans ce qui, selon Washington, a mis des vies en danger.

La justice américaine exige qu’Assange soit extradé pour être jugé pour avoir publié plus de 700 000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan. Il pourrait être condamné à 175 ans d’emprisonnement.

Assange a été arrêté en 2019 après avoir passé plus de sept ans en tant que réfugié à l’ambassade de l’Équateur à Londres.

Le ministère britannique de l’Intérieur a déclaré dans un communiqué que son extradition avait maintenant été approuvée, mais pouvait toujours faire appel de la décision.

« Dans cette affaire, les tribunaux britanniques n’ont pas conclu que l’extradition de M. Assange serait répressive, injuste ou un abus de procédure », a déclaré le ministère.

« Elle n’a pas non plus conclu que l’extradition était contraire aux droits humains, y compris son droit à un procès équitable et à la liberté d’expression, et que pendant son séjour aux États-Unis, il serait traité de manière appropriée, y compris en ce qui concerne sa santé. »

WikiLeaks a déclaré qu’Assange ferait appel de son extradition vers les États-Unis.

« Aujourd’hui n’est pas la fin de la bataille », a déclaré un communiqué publié sur les comptes Twitter de WikiLeaks. Ce n’est que le début d’une nouvelle bataille juridique. Nous ferons appel par le biais du système juridique. »

Il peut faire appel de la décision devant la Haute Cour de Londres, qui doit donner son consentement à l’appel pour aller de l’avant. Il pourrait éventuellement chercher à porter son affaire devant la Cour suprême britannique. Mais si l’appel est rejeté, Assange doit être extradé dans les 28 jours.

 

    la source :
  • Reuters