SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Londres dément les déclarations françaises… « Notre position n’a pas changé » !

Dimanche, le gouvernement britannique a réitéré sa demande à Paris de lever la crise de la pêche entre les deux pays, niant un mécanisme pour désamorcer la crise, comme le prétend la France.

« Si le gouvernement français veut faire des propositions pour désamorcer ses menaces, nous nous en réjouirions », a déclaré un porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson aux journalistes lors du sommet du G20 à Rome.  »

Il a souligné que « notre position n’a pas changé ».

Ce démenti intervient après que le président français Emmanuel Macron a annoncé, plus tôt dans la journée, un accord avec la partie britannique pour travailler sur des « mesures pratiques et opérationnelles » pour résoudre le différend sur les droits de pêche après le Brexit, selon ce qu’a annoncé Paris.

La déclaration éviterait le déclenchement d’une guerre commerciale totale, qui pourrait engloutir l’ensemble de l’Union européenne.

Le bureau de Macron a déclaré avoir tenu une réunion qui a duré environ 25 minutes, en marge du sommet du Groupe des 20 à Rome, et a convenu de « désamorcer » et de « s’engager à prendre des mesures concrètes dès que possible ».

Il convient de noter qu’il n’y a pas encore eu de déclaration de Downing Street.

La France est contrariée que la Grande-Bretagne et les îles anglo-normandes, qui comprennent Jersey et Guernesey, n’aient pas délivré de permis aux bateaux français pour pêcher dans leurs eaux après le Brexit.