SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

L’ONU appelle l’Iran à arrêter l’exécution d’un militant kurde

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déclaré vendredi dans un communiqué que des experts de l’ONU avaient appelé l’Iran à mettre fin à l’exécution imminente du militant kurde Haider Qurbani.

Le communiqué indique que des experts des droits humains des Nations Unies ont exprimé leur vive préoccupation quant au fait que les aveux de Qurbani ont été extorqués de force à la suite de tortures et de mauvais traitements.

Il a également ajouté que de nombreuses garanties fondamentales d’un procès équitable et d’une procédure régulière, inscrites dans le droit international des droits de l’homme, semblaient avoir été violées lors du procès Qurbani.

Une campagne pour arrêter son exécution

Le mois dernier, certains utilisateurs iraniens actifs sur le réseau social Twitter ont lancé une campagne appelant à l’arrêt de l’exécution de Qurbani.

Aussi, en août dernier, le Réseau des droits de l’homme au Kurdistan, citant Salih Nikbakht, l’avocat de Qurbani, a annoncé qu’après avoir rejeté la demande de nouveau procès dans son cas, sa condamnation à mort a été confirmée et est sur le point d’être exécutée.

Il a avoué sous la torture

Qorbani, ainsi que son beau-frère, Mahmoud Sadeghi, ont été arrêtés en octobre 2016 pour « avoir coopéré et aidé au meurtre d’un certain nombre de gardiens de la révolution ».

Il a été contraint de faire des aveux forcés depuis son arrestation, et Press TV, dirigée par le régime iranien, avait précédemment diffusé une vidéo des aveux du prisonnier politique kurde.

Il est à noter que, le 18 août, Amnesty International a appelé à l’abolition de la peine de mort de Qorbani et à un procès équitable, notant que ses aveux forcés avaient été extorqués sous la torture.

    la source :
  • alarabiya